Pour sa nouvelle gamme SAS, Infortrend cible les PME

Stratégies Channel

Pour sa nouvelle gamme SAS, Infortrend cible les PME (© Ilona Baha - Fotolia.com)Infortrend présente sa nouvelle gamme de solutions de stockage en réseau (disques SAS) à destination des PME. Le groupe Taïwanais renforce ainsi sa présence en France, qui devient son troisième marché en Europe.

Infortrend, fournisseur de solutions de stockage en réseau (NAS) d’origine taïwanais, propose de nouveaux systèmes de stockage SAS 6 Gbit/s qui entrent dans son catalogue d’entrée de marché EonStor DS. C’est une nouvelle gamme de disques SAS destinés aux PME. Même si Infortrend vise prioritairement des segments d’entreprises plus ciblés et plus haut de gamme comme l’industrie aéronautique et militaire. Avec ces nouvelles solutions de stockage, le fournisseur cherche à résoudre une équation : comment garder les configurations de stockage en attachement direct privilégiées par les PME (performances, simplicité de déploiement) tout en prenant en compte la croissance des volumes de données et des besoins des applications métiers ?

Infortrend a renouvelé sa gamme EonsStor DS :

S12S-R2240-4 et S12S-G2240-4 : Format 2U, avec un ou deux contrôleurs, quatre ports SAS hôte 6 Gbit/s par contrôleur, douze baies de disques par système, et jusqu’à 84 disques durs.

S16S-R2240-4 et S16S-G2240-4 : Format 3U, avec un ou deux contrôleurs, quatre ports SAS hôte 6 Gbit/s par contrôleur, seize baies de disques par système, et jusqu’à 112 disques durs.

S24S-G2240-4 : Format 4U, avec un seul contrôleur, quatre ports SAS hôte 6Gbit/s par contrôleur, 24 baies de disques par système, jusqu’à 104 disques durs.

Les solutions de stockage de cette série offrent des contrôleurs de dernière génération, pour des débits théoriques de 6 Gbit/s, soit plus de deux fois la vitesse d’un bus UltraSCSI. Pour des systèmes à quatre ports par contrôleur, les prix s’échelonnent de 3828 à 8103 euros hors taxes. Côté matériel, les Eonstor DS se basent sur des contrôleurs qui disposent d’une entrée par périphérique (contrairement au bus traditionnel, dont la seule interface est partagée entre plusieurs disques). Chaque contrôleur est doté de 4 à 8 ports hôte pour offrir autant de mini-serveurs « en attachement direct » (NAS), à des tarifs réduits, tout en conservant les avantages du SAN. Concurrencé par HP, IBM, NetAPP ou encore EMC2, le taïwanais Infortrend s’est implanté en 2003 dans l’Hexagone, où elle compte quatre distributeurs agréés.

Un programme de partenariat lancé en juin pourrait contribuer à étendre ce réseau de revendeurs, SIs et acteurs des marchés verticaux apparentés. Après Londres et Munich, Paris est en effet pressenti pour devenir le troisième pilier européen du fournisseur de solutions de stockage NAS. Infortrend considère que « la France représente un gros potentiel » pour les solutions SAS. Pour contrer l’émergence des disques réseau (NAS et SAN) dotés de la technologie SATA, Infortrend joue carte sur table son « engagement en faveur des PME » avec une « solution économique » qui « reconnaît près de 60 commandes ».

Lien vers l’article original, sur itespresso.fr : http://www.itespresso.fr/stockage-infortrend-active-le-levier-sas-pour-toucher-les-pme-44437.html

Comment Infortrend parie toujours sur le SCSI

La nouvelle gamme de disques SAS proposée par Infortrend remet au goût du jour le standard SCSI (Small Computer System Interface), soumis à la rude concurrence du SATA (Serial Attached Technology Attachment).  Il fut notamment encensé pour sa versatilité, sa stabilité et la facilité qu’il offrait lors de la migration des périphériques de stockage. Implanté dès 1987 sur les Macintosh compacts, le SCSI n’a jamais percé chez les particuliers, faisant toutefois le bonheur de nombreuses entreprises jusqu’à la démocratisation des interfaces ATA. Le SCSI utilisait toutefois une technologie de transmission série. Ce qui corrige le SAS, grâce à un protocole accélérant sensiblement les opérations de transfert. A des tarifs bien plus élevés que le SATA, le SAS permet toujours, comme aux origines de son prédécesseur, le chaînage de 7 périphériques par baie, pour une longueur de câble pouvant atteindre les 8 mètres sans diminution de la bande passante. Ce qui représente une quantité totale de 84 à 104 disques durs en fonction du produit.