Le bénéfice net de Microsoft s’est envolé !

Stratégies Channel
Ballmer Prêt à tout croquer

Microsoft, dont nous allons progressivement publier l’essentiel de ce qu’il fallait retenir de la WPC de Los Angeles (du 10 au 14 juillet derniers) vient de conclure son année fiscale en beauté. Ses résultats dépassent en effet les attentes, grâce principalement au succès des ventes d’Office, de la Xbox 360 et de Kinect !

Ballmer Prêt à tout croquerVendredi, la firme de Redmond, encore tout à sa joie d’avoir organisé une mémorable conférence partenaires à Los Angeles (WPC), publiait ses résultats pour le quatrième trimestre et concluait une année fiscale. Et le moins que l’on puisse dire c’est que Microsoft va « mieux que bien » (l’expression n’est pas forcément négative, depuis que Jean-Marie Messier l’a utilisée en son temps pour Vivendi) ! La firme a en effet publié un chiffre d’affaire de 17,37 milliards de dollars pour le quatrième trimestre (achevé le 30 juin). Soit une hausse de 8 % par rapport à l’année précédente, tandis que le bénéfice net trimestriel s’est envolé à 5,87 milliards de dollars… + 30 % ! Steve Ballmer a donc eu raison de commencer sa keynote à la WPC 2011 par ces mots : « What a year ! » (quelle année !).

Car sur l’ensemble de l’année fiscale, Microsoft peut résolument avoir le sourire : le chiffre d’affaires s’établi à 69,94 milliards de dollars, héritant donc d’une croissance à deux chiffres (+12 % par rapport à 2010). Quant au bénéfice net annuel, il s’élève à 23,15 milliards, soit +23 % ! Enorme…

Parmi les bons élèves de la firme, la division business de Redmond qui enregistre  cette année pas moins de 16% de croissance. De bons résultats probablement imputables aux ventes exceptionnellement élevées d’Office 2010 (plus de 100 millions de licences cette année) et le virage Office365 est clairement pris même s’il s’exprime encore moins dans les chiffres (ce qui est normal vu son mode de distribution).

En grand public, la Xbox 360 (console la plus vendue aux USA, mais rencontrant aussi le succès à l’international à la faveur de certains déboires de la Playstation 3) et ses accessoires (principalement le Kinect qui a littéralement explosé cette année) ne sont pas en reste. A la clé, une division « loisirs et produits » qui hérite d’une croissance de 30 % au quatrième trimestre, et de 45 % sur l’année ! Du jamais vu… Depuis longtemps, en tous cas !

Tous ces résultats s’appuient sur des solutions aux modes de distribution « anciens » (licences et hardwares), mais Microsoft croit dur comme fer que son engagement dans le Cloud et le fait que distributeurs et clients commencent à le suivre sur ce terrain vont pérenniser cette croissance forte. A preuve, les propos de Peter Klein, le Directeur Financier du géant de Redmond : « Notre plateforme et nos investissements dans le Cloud nous positionnent pour une croissance à long terme. »

« Pourvu que ça dure ! » doit sans doute se dire Steve Ballmer, qui se réjouit de pouvoir faire taire les rumeurs de sa prochaine destitution par des actionnaires mécontents du fonctionnement et des résultats de Microsoft.

(Source image: Valou)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur