Visioconférence : la fin des voyages d’affaires ?

Tendances IT

Une enquête menée auprès de 400 cadres européens met en évidence la nécessité pour les entreprises de réduire le nombre de déplacements professionnels de ses cadres au profit d’un passage à la visioconférence.

Une enquête menée par l’institut de recherche Coleman Parkes Research pour Polycom Inc. (professionnel des communications unifiées) montre la nécessité des entreprises de réduire la fréquence des déplacements professionnels de ses cadres au profit d’un passage à la visioconférence. Ainsi, sur les 400 cadres européens interrogés (travaillant dans différents domaines d’activité), environ un quart prévoit d’augmenter le volume de leurs déplacements professionnels. Parallèlement, un tiers d’entre eux se disent sceptiques sur l’intérêt de leur entreprise à multiplier les voyages d’affaires. Ce, sans compter le niveau de stress élevé et la dégradation de la vie familiale qu’engendre de fréquents déplacements professionnels.

Le fait est que de nombreuses réunions ayant lieu à l’extérieur pourraient tout aussi bien être conduites par visioconférence, et cela sans impact négatif sur leur efficacité. En effet, la moitié des vols domestiques court-courriers concerne des cadres se rendant à des réunions « régulières ». Or celles-ci pourraient tout à fait se dérouler par visioconférence.

Le coût pour l’entreprise (transport, mais aussi coûts liés à une mauvaise utilisation du temps et à une perturbation des activités) serait alors bien moindre. Au même titre que le prix à payer par l’employé (vie de famille sacrifiée, un cadre sur dix déclare d’ailleurs ne pas avoir pu fêter son anniversaire de mariage, et un autre dixième n’a pas pu assister à l’anniversaire de son enfant).

Alors même que nombre de dirigeants voient dans la visioconférence un véritable atout en matière de rentabilisation du temps et des investissements, force est de constater que quatre entreprises sur dix n’ont toujours pas adopter cette technologie…