Microsoft met Office 365 sur orbite

News Channel

C’est hier 28 juin que la firme de Redmond a lancer officiellement sa nouvelle suite bureautique dans le nuage. Un virage net vers le Cloud pas simple à emprunter pour Microsoft, habitué au sacro-saint mode de licensing, mais qui doit lui permettre de reprendre la main, notamment face à Google, principalement sur la cible des entreprises et notamment celle des TPE et PME.

Microsoft propose donc depuis hier Office 365. Office comme Office, serait-on tenté de dire, tant la suite bureautique est devenue LA référence absolue de toutes celles qui existent sur le marché, écœurant peu à peu la concurrence par son omniprésence dans le monde des PC et des processeurs X86.  Et 365 comme 365 jours, soit le paradigme de l’accessibilité permanente à toute heure et en tous lieux, par la grâce du Cloud ! 

Le temps est nuageux

Plus qu’une suite bureautique, Office 365 est une gamme de services en mode Cloud regroupant Office 2010 et ses outils collaboratifs, d’Exchange Online (messagerie, agendas, contacts) à SharePoint Online, en passant par les Office Web Apps (Word, Excel, PowerPoint, OneNote), et la communication unifiée avec Lync Online (téléprésence, messagerie instantanée, conférences audio/vidéo).

Le cœur de cible ? Les entreprises, toutes les entreprises, dans pas moins de 40 pays dans le monde, dont la France. Accessible à partir d’un seul utilisateur pour 5,25 euros par mois, Office 365 permet également aux professionnels d’avoir accès à la suite d’applications de productivité Office Professionnel Plus 2010, via la souscription d’une licence par d’abonnement (à partie de 22,75 euros par utilisateur et par mois). A noter que les prix liés à l’utilisation d’Office 365 en mode cloud varient selon les combinaisons de formules choisies. Ainsi, par exemple, les entreprises peuvent utiliser la messagerie Exchange Online seule pour 1,79 euro par mois et par utilisateur.

Un succès assuré ?

Depuis lancement de la bêta technique en octobre 2010 et de la bêta publique en avril dernier, Microsoft affirme que 200 000 utilisateurs ont testé ou testent encore Office 365 dans le monde. Et le gros des troupes se recrutent dans les petites et moyennes structures, puisque 70% des entreprises en phase de test sont des PME de moins de 25 employés.