HP attaque Oracle, qui riposte en évoquant mensonge et tromperie

News Channel

Le torchon brûle entre HP et Oracle, et la lutte entre les deux géants américains tourne à la bataille rangée… Après lui avoir rappelé ses engagements il y a quelques jours, le géant de Palo Alto a in fine décidé de poursuivre Oracle devant les tribunaux, pour avoir cessé sine die tout développement pour Itanium. Et, bien entendu, Oracle n’a pas mis longtemps à répliquer. La firme de Larry Ellison argue que HP était au courant de l’intention d’Intel de se désengager de ce secteur mais qu’il l’a caché ! Un feuilleton à rebondissements qui devrait franchir allègrement l’été et tenir en haleine les observateurs du secteur.

Après le temps de la menace, voici venu le temps de l’exécution de celle-ci. HP va poursuivre Oracle devant les tribunaux au motif que cette dernière a abandonné la plateforme Itanium (voir notre article du 25 mars dernier sur le sujet )

C’est donc la Cour de justice de Santa Clara auprès de laquelle la firme de Leo Apotheker a porté plainte, qui devra trancher et dire si la décision de Larry Ellison, officiellement annoncée en mars 2011, viole certains engagements passés entre les deux firmes, et dans quelle mesure Oracle est susceptible d’en tirer profit.

Contre-feux

Sans surprise, Oracle balaie l’accusation de HP d’un revers de main dédaigneux, parlant d’un procès “complètement calomnieux et sans mérite” dans un communiqué au vitriol. Qualifiant de « mensongères » les accusations de HP, Oracle contre-attaque en l’accusant à son tour de tromperie et en mettant en cause nommément Ray Lane (Président du groupe HP), l’ensemble des membres du board de HP et Leo Apotheker himself… Le fabricant de Palo Alto aurait tenté, en septembre 2010, de lui faire signer un accord exigeant de lui un support d’Itanium sur le long terme. Or, explique Oracle, HP n’avait plus aucun doute sur le fait que les jours de la plateforme d’Intel étaient comptés. Oracle va même plus loin en expliquant : « Ayant eu connaissance de cela, HP a multiplié les annonces dans le but de tromper et duper ses clients et ses actionnaires, en leur faisant croire que cette idée de fin de vie n’existait pas. Mais elle existe bien. »

Un épisode de plus, mais sans doute pas le dernier pour Larry Ellison et Oracle qui sont en guerre permanente depuis plusieurs mois, et notamment suite au limogeage de Mark Hurd de la direction de HP. Un grand ami de Larry Ellison, qui a retrouvé pied chez lui en laissant à regret sa place à Léo Apotheker (ex-SAP).