Yves de Chaisemartin écarté, Altran Technologies change de tête

Nominations

Depuis vendredi, Altran Technologies a un nouveau P-dg. Philippe Salle remplace Yves de Chaisemartin à qui le fonds Apax reprochait le non respect de la feuille de route.

Yves de Chaisemartin à cédé. Après une lutte âpre (voir l’article que nous lui avions consacré le 18 mai dernier ), le dirigeant laisse à 62 ans son siège de P-dg d’Altran Technologies à Philippe Salle, 46 ans. Un changement de direction qui n’est nullement une surprise, M. de Chaisemartin étant sur la sellette depuis plusieurs semaines.

L’actionnaire principal (mais pas majoritaire) Apax Partners (19,2  % du capital et 31,2  % des droits de vote via Altrafin Participations) avait annoncé son intention de renouveler le poste de dirigeant à l’occasion de l’assemblée générale du groupe qui s’est tenue le 10 juin dernier, malgré les démentis de la société de conseil en technologies de l’information.

L’investisseur, entré au capital de l’entreprise en 2008 à hauteur de 150 millions d’euros, reproche à Yves de Chaisemartin de ne pas avoir appliqué la feuille de route établie à l’époque, notamment sur le point de la croissance externe à l’international.

La divergence de stratégie entre les investisseurs et le dirigeant avait donc poussé Apax à proposer deux nouveaux administrateurs au sein d’Altran : Philippe Salle et Monique Cohen. Lesquels ont voté le changement de tête à la direction de l’entreprise.

Yves de Chaisemartin s’est finalement rallié aux choix des investisseurs. « Je demanderai à tous les collaborateurs de soutenir Philippe Salle car c’est unis et rassemblés que nous pourrons continuer », a-t-il déclaré avant la réunion du nouveau conseil d’administration selon des propos recueillis par Challenge.fr.

Un ralliement qui doit sans doute se lire comme la conséquence du rejet, jeudi 9 juin, de la plainte que le dirigeant avait déposé le 13 mai auprès du tribunal de Commerce de Paris. Y. de Chaisemartin reprochait alors, notamment, un détournement de la loi sur la cession des droits de vote et sur les droits de vote double. Mais le tribunal a jugé légal l’accord passé entre le fonds d’investissement et les fondateurs d’Altran.

« Je suis très honoré de prendre la direction d’Altran. Ce groupe leader en conseil en innovation et hautes technologies possède un potentiel incontestable. J’aurai à coeur d’en accélérer la croissance et la performance aux côtés des équipes formidables qui le constituent », a déclaré Philippe Salle. Après avoir démarré sa carrière chez Total et Accenture, le nouveau P-dg a été directeur de projets au cabinet de conseils en stratégies McKinsey, a dirigé Vedior avant de prendre la tête de Geoservice de 2007 à aujourd’hui. Il poursuit donc sa brillante carrière dans le conseil IT et devra notamment renforcer le développement d’Altran, notamment à l’échelle internationale. En 2010, Altran redressait la tête avec un chiffre d’affaires de 1,43 milliard d’euros, en hausse de 2,3% par rapport à 2009. Un retour de croissance trop faible aux yeux des actionnaires…