2011 : odyssée de la sécurité mobile?

Stratégies Channel

Au cours des derniers mois, les pertes de données privées, les malware, les virus et autres attaques des pirates informatiques ont fait les choux gras de l’actualité. Dernier exemple en date, particulièrement médiatique : le piratage du Playstation Network de Sony avec le vol de données personnelles de millions d’utilisateurs. Les pirates se sont emparés des numéros des cartes bancaires de près de 77 millions d’utilisateurs du réseau1 sans que les équipes informatiques de Sony ne soupçonnent l’intrusion. Force est de constater que si les innovations en matière de sécurité informatique se sont succédées au cours des dernières années, il devient difficile de faire face à des menaces de plus en plus sophistiquées, professionnelles et minutieusement planifiées. L’écart entre les compétences des pirates et le potentiel de défense des entreprises se creuse chaque jour un peu plus.

Par Bruno Durand, vice-président Europe du Sud chez Juniper Networks

Téléphones, ordinateurs, tablettes et même consoles de jeux vidéo : nous avons tous remarqué que les appareils connectés sont de plus en plus présents dans notre quotidien, multipliant d’autant les risques d’intrusion dans notre sphère personnelle ou professionnelle. Mais cette prolifération suffit-elle à expliquer le nombre d’attaques ? Ou bien la sécurité informatique est-elle encore trop prise à la légère par les utilisateurs et les entreprises qui préfèrent parfois occulter les risques et se cacher derrière le fameux « ça n’arrive qu’aux autres » ?

Dans son rapport mondial sur la sécurité mobile « Malicious Mobile Threats Report 2010/2011 » publié début mai, le centre de recherche GTC de Juniper Networks (Juniper Networks Global Threat Center) présente une autre explication : aucune solution de protection n’est actuellement adaptée à l’ensemble de nos appareils. Les virus sont devenus mobiles mais pas la sécurité.

Si aujourd’hui plus personne n’envisagerait d’aller naviguer sur internet sans avoir installé un anti-virus, un anti-malware ou un pare-feu sur son ordinateur, c’est loin d’être un automatisme en ce qui concerne les smartphones ou les tablettes. Pourtant, les plateformes comme Symbian, Windows Mobile et Google Android – principales cibles des attaques en 2010 – sont maintenant un terrain de jeu privilégié pour les pirates et les développeurs de codes malveillants qui ont jeté leur dévolu sur les millions de données sensibles accessibles presque librement sur les appareils mobiles.

Avec son centre de recherche dédié et sa suite logicielle complète de protection des terminaux mobiles Junos® Pulse Mobile Security, Juniper Networks a placé la sécurité mobile au coeur de ses priorités. Et vous ?

 1 Sony aims to fully restore PlayStation Network, down by hacker attack, by end of May www.washingtonpost.com/business/sony_aims_to_fully_restore_playstation_network_down_by_hacker_attack_by_end_of_may/2011/05/10/AFY3C0dG_story.html?wprss=rss_homepage