Quadria rachète CMB et s’implante dans la région Bordelaise

News Channel

La SSII limougeaude spécialisée dans les services informatiques de proximité vient d’opérer une belle opération de croissance externe, en faisant l’acquisition de la société bordelaise CMB, acteur régional reconnu dans le domaine de l’impression.

Le Bordelais CMB est un distributeur de marques connues et reconnues telles que CANON, HP,  Kyocera. Créée il y a 30 ans et employant une quinzaine de personnes, cet acteur qui agit principalement dans la région Aquitaine commercialise et assure la maintenance de divers types de copieurs, multifonctions et systèmes d’impression, de fax, de scanners et solutions informatiques. Il est agréé Microsoft Partner et dispose aussi des compétences nécessaires pour réaliser des installations de solutions d’impression en réseau.

Ce qui convaincu Quadria de l’intérêt d’un rapprochement et d’une prise de contrôle de CMB ? « Une progression continue de l’activité, une part de services approchant la moitié du chiffre d’affaires, et une rentabilité nette de l’ordre de 5% » explique la SSII de Limoges dont la réputation sur les marchés IT pros n’est plus à faire. 

Et Quadria d’explique que l’activité Solutions d’Impression, qui génère désormais un tiers des résultats du groupe AceCom/Quadria, est au cœur de sa stratégie de croissance externe. Qu’elle s’était déjà concrétisée à deux reprises l’an dernier avec les acquisitions de Bureau Organisation à Cahors et de Copymedia à Limoges.

Néanmoins, conclut Quadria, CMB revêtait pour le groupe « un intérêt particulier, de par son historique, son excellente image, et son fort ancrage dans une région dont le groupe était jusque là absent ».

Jean-Pierre Leconte, PDG de Quadria, n’est pas peu fier de cette acquisition, il s’exclame : « Nous sommes ravis de cette opération, et sommes convaincus que nous allons nous apporter beaucoup mutuellement. Compte-tenu de l’histoire de CMB et de l’expérience de ses collaborateurs, nous abordons ce projet dans l’esprit d’un réel rapprochement, où les équipes auront à cœur de partager leur savoir-faire, plus que d’une acquisition ».

Et l’appétit de Quadria semble encore grand, puisqu’il confie étudier d’autres dossiers de croissance externe en respectant toujours les mêmes fondamentaux : solidité du fonds de commerce, historique et qualité de l’équipe, rentabilité.