Le chinois Lenovo lance une OPA sur l’allemand Medion

News Channel

Le géant chinois vient de lancer une OPA sur le constructeur allemand de PC et de produits électroniques et multimédias. Pour Lenovo, l’idée est claire : prendre un peu plus pied sur le vieux continent en accroissant au passage ses parts de marché.

A la tête d’un petit trésor de guerre, Lenovo avait annoncé il y a peu qu’il étudiait attentivement les possibilités de rachats sur le marché IT.  Le fabricant chinois vient de jeter son dévolu sur le constructeur allemand Medion, un spécialiste de l’électronique grand public et l’un des derniers – sinon le dernier – en son genre sur le marché européen et bien présent en France.

Une tentative de rachat sous la forme d’une OPA (Offre Publique d’Achat) qui voit Lenovo proposer le rachat de 40% des parts de Medion à son P-DG et fondateur consentant, Gerd Brachmann (qui possède 60% du capital de l’entreprise), au prix de 13 euros par action, soit au global 231 millions d’euros (184,8 millions d’euros en cash et 46,2 millions par échange d’actions Lenovo).

Si elle se concrétise, ce rachat de Medion doit permettre à Lenovo de lancer sa contre-offensive sur le marché européen et principalement en Allemagne où Medion est particulièrement bien implanté. La nouvelle entité constituée disposerait, selon diverses estimations, de 14% de parts de marché outre-Rhin, et deviendrait le troisième ou quatrième constructeur de PC grand public en Europe de l’Ouest, avec pas loin de 8% de PDM, derrière le trio HP-Acer-Dell.