Intel Atom : une nouvelle feuille de route pour rattraper le retard

News Channel

Sur le front de la mobilité, Intel vient de dévoiler une nouvelle feuille de route pour ses processeurs Atom. Le fondeur américain vise les smartphones et autres tablettes, prés carrés des puces de type ARM.

Le dernier CES de Las Vegas nous a permis de voir des SoC (System on Chip) ARM double cœur destinés aux smartphones et autres tablettes. On pense au Tegra 2 de Nvidia qui équipe désormais des tablettes (Motorola Xoom) et des smartphones (LG Optimus 2X).

De son côté, Intel n’a toujours pas la gamme de processeurs orientée mobiles à même de rivaliser avec les différentes déclinaisons de SoC ARM.
Le fondeur de Santa Clara ne baisse toutefois pas les bras et a décidé d’accélérer les choses et de présenter une feuille de route agressive pour ses futurs Atom.

« Nous avons décidé que notre feuille de route n’était pas adaptée, et que nous devions changer notre point central », a déclaré Paul Otellini, le CEO d’Intel. Entendez : l’Atom ne peut plus être la gamme de CPU à la traîne au sein d’Intel et doit devenir une figure de proue d’Intel.

Gravés en 45 nm, les puces Atom actuelles ne bénéficient pas des mêmes avancées technologiques que les CPU pour PC (Sandy Bridge) qui sont gravés en 32 nm. Mais en 2014, l’Atom Airmont sera gravé en 14 nm. Tandis que le Medfield, qui doit embarquer dans les premiers smartphones disposant d’une architecture x86 début 2012, sera gravé en 32 nm.
Puis 2013 verra l’arrivée de l’Atom Silvermont, avec ses transistors gravés en 22 nm, et les MOS (Metal Oxide Semiconductor) 3D tri-Gate.

45 nm actuellement, 32 nm fin 2011 et en 2012, 22 nm en 2013 puis 14 nm en 2014 : on dépasse le doublement de densité de transistors (en faisant l’hypothèse qu’elle est proportionnelle à la finesse de gravure et que la densité des interconnexions suive le même rythme) prévu par Moore tous les 18 mois.

Enfoncée, la loi de Moore

Paul Otellini, dans une envolée lyrique parle même « d’une feuille de route qui doublerait le rythme prévu par la loi de Moore ». La réalité devrait se situer entre les deux puisqu’il faut aussi prendre en compte l’augmentation de densité de transistors apportée par la technologie de transistors MOS Tri-Gate 3D.

Mais l’Atom ne s’étale pas simplement sur une feuille de route. Les gammes d’Atom Pine trail puis Cedar Trail (32 nm) destinées aux notebooks et l’Oak Trail destinée aux tablettes sont et seront rapidement présents dans des produits finis (notebooks et bientôt des tablettes).

Par ailleurs, Intel a également présenté une tablette 7 pouces avec une version d’Android 2.3 (alias Gingerbread) portée donc sur une architecture x86. Android 3.0 (alias Honeycomb) est également en cours de portage par Intel.

Reste à savoir si le fondeur américain arrivera à orienter l’architecture x86 vers le VLP (Very Low Power), condition sine qua non pour une intégration dans les produits nomades. Jusqu’à présent, il s’agissait du talon d’Achille des Atom, les écartant ainsi des produits nomades sur batterie : on pense ainsi aux Moorestown boudés par les constructeurs et restés à l’état de projet. Les technologies de gravure avancées et les MOS Tri-Gate 3D devraient toutefois aider Intel à y parvenir.

On notera qu’avec une finesse de gravure de 14 nm, la longueur de grille est moins de 130 fois plus grande que le rayon atomique du Silicium, ou quand l’Atom rejoint l’atome.