Brocade a également la fibre… channel !

Stratégies Channel

En annonçant sa nouvelle gamme Fibre Channel à 16 Gbps, le géant des réseaux et du stockage réaffirme son intérêt pour le ‘cloud’, mais pas seulement…

Le spécialiste du stockage et des réseaux (depuis le rachat de Foundry en 2008 ; cf. article ‘Brocade s’offre Foundry pour 3 milliards‘), profite de son Technology Day pour annoncer de « nouvelles solutions d’infrastructures pour cloud privé, public et hybride. » (tant qu’on y est autant arroser large…). Sa stratégie CloudPlex a pour ambition d’offrir « une structure ouverte et extensible pour construire la prochaine génération de datacenters distribués et virtualisée. »

De One à CloudPlex

Il y a un an, Brocade introduisait Brocade One, une architecture et une stratégie visant à unifier les réseaux et à simplifier la virtualisation et l’administration des systèmes d’information dans l’esprit du cloud computing : automatisation, provisionning, autoréparation, haute disponibilité, évolutivité à la demande, etc. Le tout intégrant à réseaux, stockage et datacenter.

« Brocade met au point des ‘fabrics’ de datacenters pour apporter des solutions réseaux aux infrastructures cloud, » souligne Pascal Danet, consultant avant-vente chez Brocade « Si des solutions en silos peuvent répondre à une problématique sur le court terme, il en va autrement à moyen et long terme. Des solutions globales et potentiellement communicantes deviennent nécessaires. Ainsi, il est difficile de prédire les besoins en infrastructure (congestions, contentions, etc.), et surtout pour des fournisseurs d’accès. D’où la nécessité de pouvoir rediriger des flux pour absorber les éventuels pics, par exemple. »

Pour incarner la vision annoncée, Brocade propose son architecture CloudPlex, une architecture facilitant aux entreprises la migration vers la nouvelle génération de datacenters virtualisés. Bien entendu, cette architecture est ouverte et extensible, et compatible avec les solutions existantes, cela va de soi.

Le “socle” de CloudPlex est composé des ‘fabrics’ (commutateurs tous interconnectés et gérés depuis un point unique) Ethernet et ‘fabrics’ Fibre Channel (comme le VDX, cf. notre article ‘Brocade lance le DVX 1ère ‘fabric’ Ethernet 10 gigas pour datacenter virtualisé‘).  Afin de fédérer simplement la consolidation des entrées/sorties des serveurs, le constructeur avance aussi ses adaptateurs réseau multiprotocoles (CNA). Enfin, ses solutions ServerIron répartissent et équilibrent les charges entre datacenters.

Dans la famille 16 Gbps, je voudrais…

Confirmant sa place d’acteur leader du Fibre Channel, Brocade annonce la disponibilité de la première famille d’équipements Fibre Channel 16 Gbps (gigabits par seconde).

Au premier rang, le châssis Brocade DCX 8510. Avec jusqu’à 384 ports 16 Gbps, il porte sa bande passante jusqu’à 8,2 Tbps (térabits par seconde) ! Au menu : une meilleure de la bande passante, des liens inter-châssis (Inter-Chassis links ou ICL) plus simples et plus plats, et une consommation énergétique dix fois plus efficace (ramenée à 0.527 watt/Gbps).

Pour accompagner efficacement les projets VDI (virtualisation de postes de travail), des serveurs virtualisés et de SSD, le switch Brocade 6510 au format 1U affiche un débit global de 768 Gbps. Il peut évoluer de 24 à 48 ports, pour une consommation de 0,14 watt par Gbps.

Gérant à la fois le Fibre Channel, le FCoE (Fibre Channel over Ethernet  et Ethernet, l’adaptateur Fabric Adapter Brocade 1860 peut consolider les connexions LAN et SAN. Il supporte simultanément des liens 16 Gbps et 10 GbE.

Cerise sur le gâteau, indispensable pour simplifier réellement l’administration –source de coûts-,  la nouvelle version du logiciel Network Advisor 11.1 permet d’unifier la gestion des réseaux FC, Ethernet filaire et sans fil, et environnement de convergence Brocade. Il offre également des fonctions évoluées des adaptateurs serveur et des machines virtuelles. Enfin, il s’intègre avec les solutions de gestion des ressources de stockage (SRM pour Storage resources management) comme RMS d’EMC ou SPML d’HP.
Pour emballer le tout, Brocade lance la nouvelle version de son système d’exploitation Fabric OS 7.0 dans sa nouvelle génération d’équipements Fibre Channel, avec des fonctionnalités conçues pour la virtualisation et le cloud computing.

Fibre Channel, bien sûr ! Mais pas seulement…

« L’explosion des données numériques, accélérée par l’avènement des tablettes et smartphones, oblige à une reconfiguration permanente des infrastructures. Une dynamique qui favorise l’émergence des technologies cloud, » explique Philippe Tiennot, directeur général de Brocade France, qui précise à propos de l’émergence des technologies Ethernet : « Si l’on se projette à 7 ou 10 ans, on imagine certainement une convergence des technologies de stockage et des réseaux. Cependant, nous constatons de fortes contraintes de productions chez nos clients –souvent liées à la qualité de service- qui laissent penser que le SAN Fibre Channel est encore là pour au moins 5 ans. »

Pourtant, face à l’irréversible évolution vers le FCoE (Fibre Channel on Ethernet), il ajoute : « Nous proposons aussi la convergence, suite au rachat de Foundry Networks depuis 2008, avec le meilleur rapport prix/performances du marché ! Les technologies non-stop du San sont portées sur l’IP. Et ce portage est le fil conducteur de Brocade qui dispose des solutions incarnant la simplicité pour cette convergence. »

Quels bouleversements en trois ans ! Mais il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis…