Sécurité: SOPHOS s’empare d’ASTARO et enrichit son offre

Stratégies Channel

« Mieux répondre à la demande croissante pour des solutions de sécurité complètes à tous les niveaux ». Telle est la raison évoquée par Sophos acteur de premier plan sur le marché de la sécurité informatique, pour son projet d’acquisition d’Astaro, une entreprise à fonds privés fournissant des solutions de sécurité réseau, basée à Wilmington (Massachusetts) aux États-Unis ainsi qu’à Karlsruhe en Allemagne.

Etre plus fort et plus proactif dans le vaste domaine de la sécurité informatique, et notamment de la sécurité réseau… Voilà qui est au cœur du rachat annoncé d’Astaro par Sophos. Steve Munford, l’actuel CEO de Sophos, s’explique sur cette opération de croissance externe d’envergure : « L’intégration de la gamme de solutions de sécurité réseau d’Astaro à nos solutions de protection des systèmes, des mobiles, des messageries électroniques, des accès web et des données, va nous permettre de poursuivre notre mission, qui est d’offrir une sécurité à la fois complète et sans complexité, quel que soit l’emplacement des utilisateurs et des données de l’entreprise. »

A l’appui de ce credo, une réalité du marché des appliances de sécurité multi-fonctions. Celui-ci continue de croître du fait que les entreprises, quelle que soit leur taille, souhaitent bénéficier d’une meilleure protection contre les menaces mais aussi supporter leurs utilisateurs et leurs sites distribués de façon simple, efficace et intégrale.

Avant son rachat, Astaro c’était un chiffre d’affaires de 56 millions de dollars et une croissance annuelle de 30 % en 2010 ! Revendiquant la place de quatrième fournisseur mondial de solutions UTM, Astaro indiquait être à l’avant-garde du marché, affirmait équiper pas moins de 56 000 installations dans plus de 60 pays, et son sacerdoce était d’assurer la protection des réseaux publics et privés contre les menaces informatiques les plus récentes.

Comptant avant le rachat pas moins de 220 employés dans neuf pays répartis sur trois continents et notamment une présence significative dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), Astaro par la voix de son PDG Jan Hichert, éclaire à son tour ce rachat : « La demande pour des solutions de sécurité réseau offrant une protection plus complète et de meilleure qualité croît rapidement, et pourtant, les entreprises se heurtent à la complexité de devoir recourir à plusieurs solutions de sécurité pour répondre à leurs besoins. Nous sommes très heureux de nous unir à Sophos, car nous partageons les mêmes missions et passion qui consistent à offrir à nos clients les solutions de sécurité les plus complètes et les plus simples à utiliser. Ensemble, nous pourrons leur donner la possibilité d’appliquer des contrôles cohérents de sécurité du Web et des applications quel que soit le lieu de l’utilisateur ou du périmètre réseau. »

Une réaction de Netasq

Dans la foulée de l’annonce de l’acquisition par Sophos d’Astaro, François Lavaste, président de Netasq, a souhaité réagir en ces termes : « Pour Netasq, acteur lui aussi visionnaire du Magic Quadrant UTM de Gartner, cette acquisition est une bonne nouvelle.  Elle démontre l’attractivité stratégique de la sécurité réseau et l’importance croissante des solutions unifiées. Elle est aussi la confirmation des tendances de fond de la  convergence dans le secteur de la sécurité, poussées à la fois par les acteurs eux-mêmes (consolidation/recherche de synergies commerciales/taille critique) et de par les besoins clients (relation de confiance avec un fournisseur unique/simplification de la relation/intégration de multiples fonctionnalités de sécurité). »