Céline Touchard prend du galon chez SPIE Communications

Nominations

Céline Touchard,  diplômée de l’ISC Paris, vient de devenir responsable de l’activité Banques Finance Assurances au sein de la Direction des Grandes Entreprises Paris-Ile de France de Spie Communications, entreprise pour qui elle travaille depuis 2003.

Après un début de carrière en 1997 chez Yves Rocher en tant que responsable d’un Centre d’Appels, Céline Touchard entre en 2001 au sein du cabinet de conseil Cesmo Consulting en tant que consultante Centre d’Appels et Relation Clients. C’est donc en 2003 qu’elle rejoint la Direction Marketing de SPIE Communications au poste de chef de produits Centre de Contacts. Elle sera  par la suite et successivement responsable Business Developement, puis responsable de comptes Infogérance (Ville d’Issy les Moulineaux, Banque Populaire, Ministère des finances, AFPA).

Elle vient donc d’être promue responsable de l’activité Banques Finance Assurances au sein de la Direction des Grandes Entreprises Paris-Ile de France. A ce poste, sa mission consistera dans le développement de l’activité Banques Finance Assurances et au maintien « d’un bon niveau de performances ».

Elle explique : « Ce secteur a toujours un fort potentiel de croissance. Maintenant la crise passée, le secteur Finance a repris massivement ses investissements en matière d’Informatique et de Télécommunications, et une hausse globale de 5% est encore attendue cette année. Au premier plan des préoccupations des DSI : la sécurité des systèmes et la rentabilité des investissements, notamment au travers de la mise en place de nouveaux services aux clients. L’offre de SPIE Communications répond parfaitement à ces problématiques et nous permet de nous inscrire comme véritable partenaire de nos clients bancaires. Nous mettons à leur profit notre expertise Sécurité (Collecte de logs, DLP, sécurisation du WAN), Communications Unifiées (mobilité, visio,…) et Infogérance (notamment pour leurs services Front Office). L’adéquation de notre offre aux attentes de ce marché et la conjoncture actuelle nous permettent donc d’envisager l’avenir avec optimisme. »