Texas Instruments veut faire de National son pôle de référence pour les semi-conducteurs analogiques

News Channel

L’information a fait la « une » depuis hier soir des sites et quotidiens économiques : TI rachète National Semiconductor pour la bagatelle de 6,5 milliards de dollars ! Une énorme opération de croissance externe qui donne naissance à un nouvel ensemble cohérent et incontournable dans son domaine…

La concentration sur le marché des semi-conducteurs, au même titre que d’autres marchés (stockage, sécurité, …) se poursuit à grand train. Et cette fois l’opération n’est pas mince, puisqu’il s’agit rien moins qu’un pionnier du secteur, Texas Instruments, qui vient de faire l’annonce d’un rachat majeur : celui de son concurrent National Semiconductor ! Montant du rachat : 6,5 milliards de dollars ! Ce, en cash et en actions, soit 25 dollars l’action.

Les conseils d’administration des deux firmes américaines pionnières dans le secteur high-tech ont unanimement approuvé l’opération, qui devrait être bouclée d’ici neuf mois maximum selon le communiqué, si les autorités de régulation n’y trouvent rien à redire en matière d’anti-trust.

Rappelons que TI conçoit et fabrique des technologies analogiques et numériques incorporées, des semi-conducteurs pour microcontrôleurs et DSP (traitement des signaux numériques) et des processeurs d’applications.  La création de Texas Instrument remonte à 1941 et son siège social se situe à Dallas.

De son côté, sur le marché des semi-conducteurs analogiques (42 milliards de dollars en 2010), National Semiconductor (créé en 1959) a son  mot à dire avec un catalogue de 12 000 produits ! En se rapprochant de TI, il va devenir le pôle de référence du nouvel ensemble. National Semiconductor a affiché un chiffre d’affaires de 1,42 milliard de dollars en 2010 (contre presque 14 milliards pour TI). TI compte tirer 50% de ses revenus en consolidant ses positions sur ce marché.

Les usines de National Semiconductor dans le Maine, en Écosse et en Malaisie seront conservées, tout comme son siège social situé à Santa Clara en Californie.  Nos confrères d’ITespresso.fr souligne que TI surfe également sur la vague des processeurs pour smartphones. Il serait numéro 2 sur ce segment de marché derrière Qualcomm.