5 questions soulevées par le rachat par NetApp de la division stockage de LSI – Interview d’Evan Powell, CEO de Nexenta

News Channel

L’acquisition par NetApp d’Engenio, la division stockage haut de gamme de LSI a eu lieu à la mi-mars pour la modique somme de 480 millions de dollars. Une acquisition qui, selon le Directeur Général de NetApp, Tom Georgens, doit permettre à son entreprise d’améliorer sa présence auprès des clients dans le monde.  Le CEO de Nexenta, startup qui monte créée par deux développeurs fans de Linux, et dont le but est d’assembler, enrichir et commercialiser divers logiciels proposés en open source par Sun (l’entreprise a notamment noué un partenariat avec Supermicro autour de sa solution de stockage Storage Bridge Bay 3U) a tenu à réagir à ce rachat.

Il y a quelques semaines, réagissant au rachat par NetApp de la division stockage de haut niveau de LSI, Evan Powell a commencé par féliciter ce dernier… En ces termes : « Nous félicitons LSI pour cette transaction. Il y a longtemps que la société souhaitait se désengager de sa division stockage, génératrice d’une marge relativement faible, pour que le marché puisse apprécier la valeur de leurs processeurs. Leur équipe de distribution en particulier a réalisé un travail immense, afin de mettre en place cette ligne d’activité dans un laps de temps particulièrement réduit ».

Et le CEO de Nexenta, dans la foulée, de poser un certain nombre de questions pour l’avenir du stockage et de NetApp après ce rachat.  Première de ces questions : « Est-ce que NetApp va continuer à investir et soutenir l’activité croissante de distribution de LSI, qui a doublé au cours de l’année écoulée ? Ou vont-ils, comme cela semble être le cas, progressivement cesser cette activité  afin de tenter d’endiguer la croissance de la distribution de solution de stockage Open Source? »

Il demande ensuite à voix haute: “Quel rôle a joué IBM dans tout ça ? Le constructeur semble se désengager de ses accords OEM vieillissants autour des NAS de NetApp , comme il se désengage de ses accords OEM autour des SAN de LSI, afin de favoriser sa gamme XIV ».

Autre interrogation d’Evan Powell : « Maintenant qu’Intel a annoncé que sa prochaine génération d’architecture supporterait nativement le SAS, est-ce qu’il faut comprendre que le business des processeurs SAS de LSI (qu’ils conservent) et que leur business HBA (dont NetApp serait l’acquéreur) sont voués à l’échec ? Aux dernières nouvelles, il semblerait que NetApp n’acquière finalement pas l’activité HBA. La transaction deviendrait alors un non-événement pour la distribution des solutions de stockage OpenSource. »

Le CEO de Nexenta s’interroge aussi sur les intentions réelles de LSI et son accord à minima. Il demande : « Pourquoi LSI a-t-il accepté un si petit multiple sur cette transaction ? A cause des pertes des OEM d’IBM, l’annonce programmée de l’arrêt du RAID matériel, la crainte d’Intel, et l’imminente compétition avec des acteurs plus important du JBOD ? L’évolution du marché vers des JBOD connectés directement à la CPU Intel, a-t-il menacé leur activité stockage actuelle ? Sinon, comment peut-on expliquer que NetApp soit capable de payer 480 millions de dollars pour un chiffre d’affaires annoncé à 750 millions de dollars l’an dernier. »

Enfin, M.Powell en vient à NetApp et là aussi ses interrogations sont vives : « Si l’on part du principe que NetApp ne va pas arrêter cette activité, comment NetApp pourra-t-il continuer à vendre des unités qui ne peuvent entrer en compétition que sur le prix, la performance ou la qualité, sans le verrouillage qu’apportent les solutions NAS existantes ? En effet, quel pourcentage des ventes chez NetApp viennent de client qui sont engagés avec le constructeur et se voient contraints de continuer à payer des coûts exorbitants pour poursuivre leur relation avec NetApp ? Est-ce que ce business model d’un autre âge pourrait expliquer les récentes marges record annoncées par NetApp ? »

Bref, le doute plane sur les intentions des protagonistes et même si les interrogations de M.Powell datent maintenant de trois semaines, pas sûr qu’on est encore à ce stade une vision claire des intentions de NetApp pour les prochains mois et les prochaines années quant à la stratégie appliquée autour des solutions de l’ex-antenne spécialisée dans le stockage haut de gamme chez LSI… Surtout que les consolidations dans le stockage (Hitachi-WD, Isilon-EMC, …) se multiplient !