Rencontre avec Jean-François Le Garrec, Responsable de la Business Unit Logistique chez Aldata

Stratégies Channel

Aldata (www.aldata-solution.com) est l’un des leaders mondiaux de l’édition de logiciels pour les entreprises du secteur de la distribution de détail et de gros. Son offre couvre la totalité des fonctionnalités de gestion et d’optimisation de la chaîne d’approvisionnement,  des entrepôts et des points de vente. Aldata compte 15 des 30 plus grands distributeurs mondiaux et des centaines de chaînes nationales et régionales de toutes tailles. Son Responsable de la BU Logistique a répondu à nos questions autour notamment de l’alliance créée il y a un an par Aldata et fédérant quelques grands noms (éditeurs, constructeurs et SSII), dont Intermec qui l’a récemment récompensé de son prix ISV 2010…

L’Aldata Mobility Alliance (A.M.A. pour les intimes) c’est une sorte de “club” de réfléxion & action composé d’éditeurs, de constructeurs et de SSII qui veulent faire avancer la technologie vocale, sur la base de la solution d’Aldata. Réunissant au moins deux fois par an une grosse vingtaine de partenaires (Cipam, Codeo, Datalogic, E-Dentic, Honeywell, Hub Telecom région, ID Services, Intermec, JAM, LXE, MDS, Motorola, Neopost ID, Norcod, Optilogistic, Oracle, Prisme, Sevolog, Solutys, Timcod, Toshiba, Twiister et Zebra) l’alliance, mais pas seulement est commentée par Jean-François Le Garrec. Propos recueillis par Gérard Clech, via C.E)

Channel Insider France – Bonjour Jean-François Le Garrec. Vous êtes Responsable de la BU Logistique chez Altata. Mais qui est Aldata et quel est votre cœur de métier ?

Jean-François Le Garrec – Fondée en 1986, Aldata est l’un des leaders mondiaux dans l’édition de solutions d’optimisation des processus métier, du fournisseur au consommateur. Il aide les acteurs des secteurs du retail, du commerce de gros, de la logistique et de l’industrie à réduire leurs coûts, à économiser du temps et à limiter leurs pertes, tout en améliorant la disponibilité des produits, le niveau de service et la fidélisation des clients.

CIF – Le marché français est-il majeur pour vous ? Et si oui, avec quels moyens et ambitions l’abordez-vous ?

JFLG – La moitié des effectifs d’Aldata est basée en France, ainsi qu’un grand nombre de nos clients. Le marché français est donc majeur pour nous. Nous souhaitons conserver notre position de leader sur le marché du Retail et conquérir d’autres marchés en forte progression comme le secteur de la santé.

CIF – En quoi consiste l’alliance que vous avez monté il y a peu ? Quelle était la nécessité de créer une telle alliance ?

JFLG – Vous faites référence à l’Aldata Mobility Alliance (A.M.A). Elle a été créée à l’initiative d’Aldata en 2008. Nous pensons que  la technologie vocale – et la mobilité en général – est l’un des secteurs les plus porteurs pour l’avenir. C’est notamment la raison pour laquelle  nous avons créé l’A.M.A. qui regroupe des constructeurs, des intégrateurs et des éditeurs de logiciels ayant décidé de mettre en commun leurs expertises pour promouvoir et fournir des solutions de mobilité innovantes à travers la chaîne logistique.

Pourquoi l’interopérabilité est-elle majeure dans votre domaine ?

L’A.M.A. œuvre également à rendre la solution Voice Directed Warehousing parfaitement compatible et intégrable au plus grand nombre de systèmes de gestion d’entrepôt et de terminaux portables. En 2010, Aldata a ainsi certifié les terminaux de la gamme MC3100 de Motorola et ceux de la série CK3 d’Intermec Technologies, augmentant ainsi le nombre de terminaux compatibles avec la solution Voice Directed Warehousing. Autre exemple : le travail de l’A.M.A. a également mené au lancement en 2010 de la solution Pack to Light, qui combine la technologie vocale à des afficheurs Wifi pour fiabiliser encore plus la préparation des commandes.

Etes-vous, spécifiquement sur le marché français, en quête de partenaires distributeurs à valeur ajoutée ou d’ISV ? Si oui, quel profil a votre préférence ?

Pour le marché français les partenaires AMA suffisent et nous ne sommes pour l’instant pas à la recherche d’ISV.

Monsieur Jean-François Le Garrec, je vous remercie.