Novell vendu 2,2 milliards de dollars à Attachmate !

Stratégies Channel

Novell sera bientôt la propriété d’Attachmate Corp, propriété de fonds d’investissement. Dès que l’acquisition sera validée par les actionnaires, selon les règles en vigueur, l’entreprise mondialement connue depuis plusieurs décennies et éditeur de SuSe Linux depuis quelques mois, sera scindé en deux entités indépendantes. Une partie des actifs est cédée à une holding gérée par Microsoft (CPTN Holdings LLC).

On la savait en vente depuis des mois, Novell vient de se trouver un acquéreur. Il ne s’agira pas de VMware, comme le prédisait la rumeur. Le roi de la virtualisation s’est fait doubler selon le Wall Street Journal par Attachmate Corp. Un éditeur de logiciels à la tête de trois fonds d’investissement (Fancisco Partners, Thoma Bravo et Golden Gate Capital) qui a réussi à convaincre le conseil d’administration de Novell de l’adouber. A la clé : un rachat en numéraires au prix de 6,10$ par action (ou environ 2,2 milliards de dollars au global), soit un bonus de près de 30% par rapport à la dernière valeur de clôture du titre. Une valeur remontant au 2 mars 2010, jour où Elliott Associates avait lancé une OPA sur Novell. 

Spécificité de l’opération de rachat par Attachmate Corp ? La scission (prévisible) des activités de Novell en deux entités : l’une autour de Netware, l’autre de SuSe Linux. Il n’en reste pas moins qu’Attachmate Corporation désire conserver dans son giron ces deux activités. Une conviction exprimée par cette société dans le communiqué rédigé de concert avec le Conseil d’Administration de Novell. Il n’en reste pas moins que divers commentateurs, dont l’un est cité par le WSJ, anticipe déjà une vente ultérieure de l’une des deux entités.

En outre, cette acquisition révèle une autre surprise : le communiqué de presse évoque la cession de  certains actifs relatifs à la propriété intellectuelle de Novell (détenteur des droits d’Unix) à CPTN Holdings LLC. Et qui retrouve-t-on à la gestion de ce consortium d’entreprises IT ? Microsoft ! Il est question d’un versement du consortium à hauteur de 450 millions de dollars. Tout compte fait, l’apparition de Microsoft n’est qu’une demi-surprise dans la mesure où, depuis quatre ans, la firme de Redmond avait signé un accord prévoyant de verser 348 millions de dollars à Novell. Et c’était la meilleure manière pour Microsoft de s’assurer qu’un rival de poids (à commencer par Vmware) ne s’empare de certains actifs de Novell. A suivre !