Microsoft enfonce le Cloud et signe avec STS Group à l’échelle mondiale

News Channel

Le géant de Redmond montre tout son engagement dans le domaine du Cloud. Il vient de signer avec  STS Group un accord de revente directe pour son réseau mondial. De ce fait, STS Group devient le 2ème partenaire Microsoft à revendre directement en France les solutions Microsoft Online Services incluant en 2011 l’offre Microsoft Office 365. Une annonce qui suit de peu une autre, tout aussi intéressante : la signature avec Cloud.com d’un partenariat ambitieux autour du projet OpenStack via l’intégration de Windows Server 2008 R2 Hyper-V.

Microsoft le martèle, ce qui est bien normal avec le Cloud : le Cloud Computing est son cheval de bataille pour les années à venir. A l’appui d’une étude du Cabinet Gartner, datant de juin dernier, qui estimait que « Le Cloud Computing devrait enregistrer une hausse de 16,6% en 2010 pour atteindre 68,3 milliards de dollars contre 58,6 milliards en 2009 », la firme de Redmond sait que le potentiel est énorme avec pas moins de 2,9 millions de PME et TPE française souvent sous-équipées en logiciels professionnels.

Il est donc logique qu’à l’heure où de nombreuses entreprises ont déjà adopté les solutions Microsoft Online Services, et peu de temps après l’annonce d’Office 365, STS-Group et sa filiale Risc IT Solutions aient conclu un accord de revente de ces technologies, devenant par là-même le deuxième partenaire français à pouvoir revendre directement ces services.
A la clé, un méga- contrat de revente qui concerne la commercialisation dans 40 pays de l’offre Microsoft en mode SaaS, aux côtés de l’offre de confiance numérique de STS-Group.

Commentaire de Pierre Fort, le PDG de RISC IT Solutions : « Nous voyons avec ces technologies d’énormes opportunités sur le marché des TPE et des PME, le cœur de l’activité de notre groupe. En effet nous sommes déjà présents chez 25 000 TPE et 1 500 PME en France. Pour nous, cet accord représente une opportunité importante de croissance. »

Pour sa part, Hélène Auriol, la Directrice de la division PME et partenaires de Microsoft France (récemment interviewée dans Channel Insider France), explique : « Notre réseau de partenaires joue un rôle majeur pour suivre cette demande croissante de services Cloud. Le fait que STS-Group s’engage à nos côtés sur la revente de Microsoft Online Services est un signe fort d’un marché en pleine dynamique. Cet accord est clé pour accompagner notre proposition de valeur Cloud à destination des entreprises PME et TPE ».

Un autre partenariat digne d’intérêt, avec Cloud.com

Peu de temps avant que Microsoft ait annoncé l’accord de distribution avec STS-Group, un autre partenariat – technologique cette fois – a été annoncé avec Cloud.com. Ce, autour du projet OpenStack et via l’intégration de Windows Server 2008 R2 Hyper-V. Une intégration de la plateforme de virtualisation Hyper-V qui permet aux entreprises utilisatrices de se constituer des infrastructures de Cloud privé et de Cloud public mixant technologies Microsoft, non-Microsoft et Open Source. L’idée sous-jacente défendue par les deux partenaires ? Offrir plus de flexibilité aux entreprises et fournisseurs de services opérant des infrastructures Microsoft et non-Microsoft, lors de l’utilisation d’OpenStack.

Dans le cadre de la collaboration établie, Microsoft s’engage à fournir des conseils techniques et d’architecture à Cloud.com, tandis que celui-ci va développer le code supportant OpenStack sur Windows Server 2008 R2 Hyper-V. Un code qui doit in fine être enregistré dans l’annuaire de code public http://openstack.org

Rappelons qu’OpenStack exploite des logiciels open source mais sur du matériel standard. Autrement dit, le logiciel est en mesure de fonctionner sur un serveur au sein d’un datacenter existant ou fonctionner sur du matériel configuré tel qu’un centre de données modulaire. Pour ce faire, il utilise la virtualisation afin de créer et gérer de grands groupes de machines (virtuelles). Le support d’Hyper-V doit permettre au client de réaliser des économies d’échelle dans des infrastructures Windows et Linux, la technologie de virtualisation de Microsoft permettant de faire fonctionner en parallèle plusieurs OS. OpenStack a été lancé avec les contributions de Rackspace US Inc. et Nebula (la plate-forme Cloud de la NASA). La plateforme est à ce jour supportée par 35 fournisseurs de matériels et de logiciels d’horizons très divers.

DR

« Le support de Windows Server Hyper-V sur OpenStack est une nouvelle illustration de l’engagement de Microsoft à fournir plus de choix et de flexibilité à ses clients dans le nuage », a déclaré Ted MacLean, directeur général Open Solutions Group Microsoft Corp. « Donner aux clients la possibilité d’utiliser la plate-forme de virtualisation Windows Server 2008 R2 Hyper-V, lors du déploiement de leur solution Cloud OpenStack, est une victoire pour tous. »