Nathalie Schlang, Directrice Marketing & Développement de CertEurope : « nous souhaitons passer la vitesse supérieure »

Stratégies Channel

CertEurope est le spécialiste français depuis 10 ans dans la confiance numérique. Présent récemment (les 6 et 7 octobre 2010) sur Solutions Demat’ au CNIT Paris La Défense, il y a organisé deux conférences thématiques : « Stockage en ligne des données dématérialisées : réglementation, nouvelles solutions, certification,.. » et « ‘Purchase-to-Pay’ et ‘Order-to-Cash’ : comment dématérialiser ces 2 processus-clés ? ».

Nathalie Schlang, la Directrice Marketing et Développement de celui qui se qualifie de « 1er Opérateur Qualifié de Services de e-Confiance », a bien voulu répondre à nos questions à l’heure où l’entreprise a décidé de faire appel à des partenaires…

Vous souhaitez désormais vous appuyer sur des partenaires pour distribuer ou intégrer vos solutions de dématérialisation, de certification, d’horodatage, etc. Comment comptez-vous vous y prendre ?

Nous avons une double stratégie. D’abord auprès des éditeurs (ERP, GED, CRM) auprès de qui nous proposons d’ajouter la notion de signature électronique dans leurs applications métier, d’autre part auprès des SSII, des VARs et des intégrateurs, à qui nous proposons d’intégrer dans leurs solutions des services d’authentification, de signature, d’horodatage… jusqu’à l’archivage électronique.

Quelle est dès lors la nouveauté dans votre « go to market » ?

Aujourd’hui, nous souhaitons passer la vitesse supérieure, en faisant mieux connaître nos services aisément intégrables dans tous types de solutions logicielles  ou matérielles.  

Comment comptez-vous vous y prendre ?

Nous n’avons pas encore monté un programme « classique » (gold, silver, …). Mais cela ne devrait pas tarder (nous travaillons notamment sur des formations). Il faut dire que, jusqu’alors, la dématérialisation était encore un besoin et un credo des grandes structures et administrations. Avec nos solutions, nous voulons permettre au mid-market d’accéder à cet univers.

Cela passe par quoi ?

Aujourd’hui, il y a encore énormément d’information à faire auprès des éditeurs, des intégrateurs, … sur nos sujets. Cela prend du temps, mais le marché arrive à une certaine maturité.  Dans nombre de cahiers des charges, la problématique de la dématérialisation et de l’authentification sont récurrents, et souvent les intégrateurs se sentent un peu dépourvus d’offres concrètes, packagées et immédiatement disponibles. C’est là que nous intervenons à leurs côtés.  

Si je suis un intégrateur ou une SSII, et que je suis intéressé par votre offre, que dois-je faire ?

Je vous conseillerais dans un premier temps d’aller voir notre site Web qui offre un panorama sur les solutions que nous apportons au marché. Et dans un deuxième temps de contacter notre responsable partenaires : Georges Munoz ou moi-même à sa tête. Le site, disponible à l’adresse www.certeurope.fr, permet aussi d’accéder à une plateforme de démonstrations pour se familiariser avec nos solutions…
 
CertEurope vient de fêter ses dix ans. Comment vous voyez-vous dans 10 ans ?

Nous pensons que tôt ou tard toutes les entreprises seront concernées et qu’elles auront vraiment besoin de tiers de confiance. Je ne vois pas d’échanges électroniques sans garantie. Les problématiques d’usurpation d’identité sont d’ores et déjà majeures, et vont aller en grandissant. Les obligations légales vont obliger à dématérialiser dans de nombreux métiers et situations. Le développement du Cloud et du SaaS est également à l’horizon. Les solutions technologiques existent, il suffit de les mettre en place. CertEurope est là pour accompagner les intégrateurs et les éditeurs face à cet enjeu.