Cisco et Skype s’accordent sur la communication unifiée

Stratégies Channel

Un pas de plus sur la voie des références ‘pros’ pour Skype: l’offre ‘Skype for SIP’ qui vient de se faire  certifier par Cisco

Dans le contexte de ses démêlés avec eBay et de ses efforts répétés pour convaincre les entreprises de la pertinence de son offre, Skype peut s’enorgueillir d’avoir obtenu la certification Cisco. A la clé, l’exploration habile d’un thème ô combien à la mode: la communication unifiée.

L’offre professionnelle de Skype, baptisée « Skype for SIP », est désormais compatible avec Cisco Unified Communications 500 Series for Small Business. Cette même offre de Skype est également conforme aux spécifications ‘SIPfoundry sipXecs’, qui définit les IP PBX Open Source (comme Asterisk). Un élément de crédibilité supplémentaire pour Skype qui vient conforter son récent certificat d’interopérabilité obtenu auprès de Nortel, pour le ‘Software Communication System’ de ce dernier.

Grâce à cette certification, “les PME peuvent désormais intégrer Skype à leurs solutions de communication existantes et bénéficier de prix avantageux pour les appels à l’international, sur fixe et mobiles proposés par Skype”, affirme le communiqué en date du 28 septembre. En pratique, cela signifie que les utilisateurs de ces systèmes de communication unifiée peuvent communiquer en dirigeant leurs appels extérieurs vers leurs mobiles ou leurs liaisons fixes, via Skype… Et réciproquement, ils peuvent recevoir des appels internes depuis des utilisateurs Skype. La plate-forme Unified Communications 500 Series de Cisco fait partie de l’offre Smart Business Communications System du géant des réseaux IP, une plate-forme qui continue d’étendre son catalogue de terminaux ‘IP phones’ et offrant une haute qualité audio, un dispositif de gestion des menaces et un  support technique étendu pour l’intégration d’applications tierces, dans des secteurs verticaux tels que la santé, les activités d’automatisation et de centres d’appel d’assurance. Cette certification a été validée par le labo TekVizion Labs (Richardson, au Texas).