Eric Schmidt: «C’est le bon choix pour Google, pour la France et pour l’Europe»

Stratégies Channel

A l’occasion de son allocution à Sciences Po jeudi 9 septembre, Eric Schmidt a annoncé « un plan d’investissements de Google » pour la France : création d’un centre R&D et d’un institut culturel européen sur les nouvelles technologies, tous les deux basés à Paris, mais aussi le soutien aux filières scientifiques de certaines universités françaises (sous forme de bourses) ainsi qu’un programme pour le développement numérique des TPE/PME.

Propos choisis:

« Nous sommes convaincus que les Français accordent une grande importance aux usages culturels, aux technologies et à l’Internet. Nous avons déjà décidé d’augmenter nos investissements business en raison du succès économique de la France et nous avons pris une série de décisions très importantes pour répondre à une demande formulée depuis très longtemps. »

« La première que nous avons prise […] est l’implantation d’un centre R&D, ici à Paris. Et nous allons commencer par recruter des jeunes diplômés sortis des meilleures universités. Nous allons commencer à nous atteler très prochainement, dès la semaine prochaine, à la construction de ce centre. Ce sera un centre R&D qui ne sera pas exclusivement dédié à la France, mais il servira au monde entier. Nous croyons vraiment, compte tenu des talents techniques, des qualités commerciales et politiques des jeunes diplômés français, que nous faisons un bon choix. »

« La seconde annonce porte sur la création d’un institut culturel qui sera installé à Paris mais qui s’adressera à toute l’Europe. Nous allons prendre toutes les ressources numériques et les regrouper à Paris. »

« Nous allons aussi installer un ‘comité consultatif extérieur’ avec des personnalités issues du monde de la création et des académies de haut niveau. Nous voulons être sûrs que nous nous penchons sur des projets de grande importance pour les citoyens européens. Je ne peux pas penser à un meilleur endroit. Compte tenu de l’importance de la culture et du talent en France, il faut que ce soit Paris. »

« Troisième point : nous avons décidé d’augmenter nos investissements dans les filières scientifiques des universités françaises sous forme de bourses de plusieurs millions de dollars car nous avons constaté la qualité des recherches et des retombées dans les sciences informatiques, mathématiques et dans la science en général. Et la qualité est superbe. Ceci n’est pas une surprise pour vous car vous êtes ici aujourd’hui. »

« Enfin, nous montons un grand programme pour tenter de séduire les PME et les TPE vers les solutions de Google pour construire leur business. C’est bon pour Google mais c’est très bon aussi pour les entreprises et donc pour les choix économiques en France. »

« Pourquoi toutes ces annonces maintenant? C’est le bon choix pour Google, pour la France et pour l’Europe. Si vous observez attentivement la situation, la relance économique a été menée par l’Allemagne et la France, je pense que vous devriez recevoir des félicitations pour cela. Nous avons toutes les raisons de penser que l’adoption d’Internet et des technologies donne un énorme avantage en termes de business. La seconde raison est que nous avons reçu un soutien extraordinaire du président Sarkozy et de l’Elysée car ils veulent que notre business marche bien, qu’il crée des emplois et qu’il stimule des investissements en France. Je veux remercier votre président et son équipe pour nous avoir permis de rendre cela possible. C’est très rare pour Google, un moment historique. Je vous remercie. »