Mark Hurd, nommé ‘président’ à la tête d’Oracle !

Nominations

Charles Phillips, lâché par Larry Ellison, a officiellement donné sa démission de ‘president’ d’Oracle et céder tout aussi officiellement sa place à Mark Hurd, l’ex-patron de HP brutalement débarqué mi-août mais qui n’aura pas eu le temps de se morfondre au chômage…

« L’information reçue par le Wall Street Journal à la veille du week-end, était fondée ». Larry Ellison, le bouillant et brillant CEO d’Oracle, était effectivement en négociation depuis quelques jours avec l’ancien président de HP, débarqué sans ménagement au cœur de l’été suite à une accusation de harcèlement sexuel, accusation finalement non retenue mais dont les tabloïds américains se sont fait les choux gras…

Un communiqué d’Oracle vient en effet d’annoncer la nomination de l’ex-boss de HP au sein du comité de direction d’Oracle avec le titre de ‘President’. Mark Hurd rapportera directement à Larry Ellison. Via le même communiqué officiel on apprenait sans surprise que Charles Phillips, jusqu’alors au poste que va désormais occuper Hurd, avait présenté sa démission… qui avait été acceptée…Larry Ellison conserve lui son poste de CEO.

Mark, explique Larry Ellison qui le connait bien, a accompli un travail extraordinaire chez HP et je m’attends à encore mieux chez Oracle. Il n’y a pas de dirigeant dans le monde des technologies de l’information avec une expérience plus utile que lui. Alors qu’Oracle continue de croître, nous avons besoin de personnes expérimentées dans le fonctionnement d’un business de 100 milliards de dollars”.

Mark Hurd siègera au ‘board’ aux côtés du brillant Safra Catz, également ‘President’. Rappelons que c’est lui qui supervise les activités fusions/acquisitions mais aussi la direction financière et juridique d’Oracle. Le « rescapé » de HP aura pour mission de gérer les activités d’Oracle liées aux ventes, au marketing et au support logiciel.

L’ex-P-DG de HP ne cache évidemment pas sa joie et annonce déjà la couleur: “Je suis convaincu que la stratégie d’Oracle de combiner les logiciels avec le matériel permettra à Oracle de dépasser IBM à la fois dans les serveurs d’entreprise et dans le stockage“.

Avant son éviction de HP, dans les conditions que l’on sait, Mark Hurd avait occupé pendant cinq ans le poste de directeur général du géant de Palo Alto, poste cumulé, depuis trois ans, avec celui de président du conseil d’administration.

Larry Ellison a toujours entretenu de bonnes relations avec Mark Hurd – certains affirment qu’ils sont amis.  Larry Ellison, âgé de 66 ans, n’a jamais désigné de dauphin pour sa succession. L’avenir proche dira si Mark Hurd, de 13 ans son cadet, a le cuir assez solide pour endosser à terme cette responsabilité. Rappelons aussi qu’au moment où il était lâché par HP, Mark Hurd avait été soutenu publiquement par Larry Elisson: il avait parlé de “pire décision depuis celle qu’Apple avait prise en jetant dehors Steve Jobs” -constatant que le comité d’exécutif de HP avait commis l’erreur de rendre publique une accusation de harcèlement sexuel non fondée.

Mark Hurd arrive à un tournant clé chez Oracle: l’acquisition de Sun Microsystems pour 5,6 milliards de dollars, en avril 2009, continue de susciter des interrogations sur les marchés. Son expérience du secteur IT, incluant le ‘hardware’,  pourra être d’un grand secours pour Oracle, jusqu’ici exclusivement concentré sur les bases de données et les infrastructures logicielles.

De son côté, HP  est toujours à la recherche d’un nouveau p-dg, à moins que ce ne soit deux personnes -un DG (CEO) et un président du CA.