Compuware lance sa nouvelle offre mainframe

Stratégies Channel

La société, qu’on ne présente plus, vient de lancer le Compuware Workbench, une offre mainframe dédiée à la réduction des coûts, à l’optimisation des performances et qui, selon elle, résout les problèmes liés au départ en retraite du personnel dédié aux mainframes. A la clé ? Notamment une interface graphique plus moderne. En tous cas plus adaptée à la nouvelle génération de développeurs pour qui le monde du mainframe peut paraitre daté et quelque peu effrayant…

Compuware vient d’annoncer le lancement d’un nouvel atelier de développement et de maintenance d’applications mainframe sous Eclipse. Il doit permettre aux entreprises d’augmenter leur productivité et de réduire leurs coûts. Mais surtout, il a été pensé pour répondre à un problème qui devient important : compenser le départ à la retraite du personnel dédié aux systèmes de type mainframe (beaucoup de grandes entreprises et d’organismes publics ou parapublics en utilisent encore).  Particularité du Compuware Workbench : son interface graphique (GUI) reposant sur Eclipse, un framework répandu. Mais aussi qu’il s’agit d’un point d’accès unique pour les produits mainframe de Compuware et qu’il autorise le lancement d’autres applications mainframe et distribuées.

La crise économique a contraint nombre de sociétés informatiques à réduire leurs effectifs et à suspendre leurs projets“, explique Compuware.  L’éditeur ajoute : “Le Compuware Workbench les aide à tirer le meilleur parti de leur budget limité en optimisant l’efficacité de leur personnel. Les gains de productivité résultant de l’utilisation d’un environnement graphique et une pleine intégration des produits Compuware accélèrent considérablement l’exécution des différentes tâches, pour une efficacité globale accrue” .

« Les sociétés informatiques doivent constamment veiller à tenir leurs engagements et à réduire leurs coûts », déclare Rose Rowe, Vice President, Mainframe Strategy, chez Compuware. « En dopant la productivité, elles sont en mesure de relever ces deux défis, de boucler des projets générateurs de revenus dans les délais et d’honorer leurs contrats de niveau de service sans avoir à renforcer leurs effectifs. »

 « Les informaticiens ayant moins de 20 ans de métier ont des compétences très hétéroclites et utilisent des architectures et langages différents », commente pour sa part Dale Vecchio, du Gartner, avant de conclure : « Le prochain départ en retraite des baby boomers aura donc un impact considérable sur la conservation de nombre des systèmes stratégiques en place ».

Plus d’infos sur www.compuware.com/mainframeinnovations/