Microsoft réactive la guerre PC vs Mac

Stratégies Channel

La firme de Redmond a pondu un site dédié (1)  sur lequel elle établit un comparatif entre PC sous Windows 7 et Mac sous Mac OS X. Ce, afin de mettre en avant tous les avantages de son système d’exploitation. Parfois avec un peu de mauvaise foi…

Changement de tactique à Redmond pour vanter auprès des consommateurs les mérites de Windows 7 : dénigrer les ordinateurs d’Apple ! Reprenant à son compte la publicité parodique “Get a Mac” d’Apple, qui se moquait allègrement des PC et de leurs utilisateurs, Microsoft se veut lui pragmatique et didactique, en pointant du doigt les défauts des ordinateurs Mac pour mettre le PC à l’honneur. En dix thèmes, l’éditeur vante les avantages d’un PC doté de Windows 7 et les défauts d’un Mac tournant sous Mac OS X.

Ainsi, selon Microsoft, les ordinateurs Windows 7 seraient parfaits pour le divertissement et la lecture de Blu-ray (pour ce dernier point, ça pendait au nez de Steve Jobs qui refuse catégoriquement et depuis des lustres cette technologie au grand dam des amoureux de la pomme). Plus contestable : ils seraient plus simples à utiliser que les Mac. Ils seraient aussi taillés pour travailler, en entreprise comme à l’école, idéaux pour partager musiques, photos et vidéos, compatibles avec la majorité des logiciels et périphériques du marché et disponibles dans de nombreuses coloris et chez de nombreux distributeurs.

Arguments grossiers ou avantages frappants ?

Les anti-Microsoft de tous poils pourront évidemment dénoncer cette campagne quelque peu grossière. Cependant certaines constatations se révèlent malgré tout pertinentes. En effet les Mac ne prennent donc toujours pas en charge le format Blu-ray, n’intègrent pas de tuner TV (même s’il existe beaucoup de modèles externes, notamment chez Elgato), de lecteur de cartes Memory Stick ou multi-formats, de module 3G et n’existent que dans une gamme de couleurs très restreinte. Leur évolutivité peut aussi être prise en défaut. En outre, pour la partie loisirs, les Mac disposent d’un catalogue de jeux bien moins étoffé que sur PC (si l’on exclut l’initiative récente de Steam) et la compatibilité de certains logiciels entre les différentes versions de Mac OS X  (notamment sur les machines un peu anciennes pas dotées de processeurs Intel) laisse parfois à désirer.

Heureusement, qu’un Mac est aussi un PC grâce à Bootcamp et surtout via la virtualisation d’un Parallels ou d’un Vmware Fusion pour ne citer qu’eux.
Certains arguments déployés par Microsoft se révèlent cependant spécieux. En particulier ceux qui  concernent l’ergonomie et l’utilisation du Mac. Ainsi, est-il indiqué que “la souris Mac fonctionne différemment” (oui, et même mieux si l’on considère la « Magic »), que “les raccourcis sous Mac ne sont pas les mêmes que sur un PC” (et alors ?), que “la suite bureautique Mac Office risque de poser des problèmes de compatibilités avec les documents des utilisateurs de PC” (c’est tout à fait inexact)…

Et, comme par hasard, Microsoft “oublie” d’évoquer le point noir des PC par rapport aux Mac : la sécurité et la multiplication des failles, virus et autres malwares… Même si les Mac ne sont plus les citadelles inexpugnables qu’ils étaient encore il y a peu !

(1)    www.microsoft.com/windows/windows-7/compare/pc-vs-mac.aspx