Sharepoint et la gestion de projets : Mindmanager en connait un rayon ! 3 questions à Jean Renard

Stratégies Channel

Avec le lancement d’une nouvelle solution Mindmanager pour Sharepoint, l’éditeur Mindjet ne remplace pas la version 8, qui a toujours autant d’intérêts et va sans doute être bientôt mise à jour,  mais ajoute à son offre une nouvelle brique qui va intéresser tous les utilisateurs en entreprises et pourquoi pas les professions libérales qui travaillent en mode projet via Sharepoint. A ceux-là, elle donne de la souplesse et de l’efficacité.

A ceux qui utilisent Sharepoint dans le cadre de gestion de projets, Mindjet propose depuis deux mois Mindmanager pour Sharepoint (sous Windows exclusivement bien entendu). Il n’a échappé à personne que la plateforme Sharepoint a le vent en poupe. Cependant, elle n’est pas sans présenter quelques défis, en particulier un défi organisationnel.

Imaginons un cadre qui participe à plusieurs projets. Pour chaque projet et chaque équipe avec laquelle il travaille, il peut visualiser ses informations dans Sharepoint comme des armoires à l’intérieur desquelles sont stockées toutes les données et infos afférentes à un projet. Cela fait qu’en standard, dans Sharepoint, la visualisation est un peu verticale, par projet ou par équipe. Cela nécessite donc de la part de l’utilisateur une navigation assez intensive afin d’obtenir une vision à 360° de l’ensemble des tâches et missions qui lui sont attribuées, partiellement ou totalement.

« Dans sharepoint, explique Jean Renard (Directeur Europe du Sud de Mindjet), on s’organise en général sous forme de sites (avec 1 site= 1 projet ou 1 site= 1 équipe) et à l’intérieur de ces sites, on organise ses informations sous forme de listes. Or, typiquement un cadre va avoir accès à plusieurs univers collaboratifs et a donc besoin d’une vue d’ensemble, simplifiée ». Il ajoute : « Nous répondons à une double problématique. Lui permettre de visualiser ce qui l’intéresse et uniquement cela, sans avoir besoin d’une multitude de navigations. Lui donner ensuite la possibilité de se créer lui-même, sans recours au département informatique, des vues particulières correspondant à un besoin particulier (ex : organiser une réunion hebdo ou bi-hebdomadaire). »

Avec Mindmanager pour Sharepoint, tout se retrouve organisé au sein d’un point d’accès centralisé, permettant d’accéder à l’ensemble de ses informations restées stockées dans Sharepoint et que l’on peut mettre à jour directement depuis ce point d’accès centralisé. « Nous nous adressons à des gens qui ont déjà mis en place Sharepoint mais qui voient se dessiner des défis organisationnels dans l’utilisation au quotidien, des gens qui ont un nombre d’univers collaboratif multiple » précise Jean Renard avant de préciser : « Le Mindmanager Sharepoint : inclut tout mindmanager 8 (et ses futures évolutions) et des fonctionnalités spécifiques à cet environnement, à 399 euros à l’unité, soit 100 euros que la version standard (existe aussi une solution pour Mac et pour iPhone, pas pour l’instant sur Windows Mobile, Android et Blackberry). »

3 questions à Jean Renard…

Channel Insider France – Quelle ambition commerciale est portée par ce nouveau produit et n’y a-t-il pas un risque de cannibalisation par rapport à la version précédente ?

Jean Renard – Notre ambition avec ce produit, qui a été lancé il y a deux mois environ, est double : offrir d’une part une solution plus globale pour ceux de nos utilisateurs qui utilisaient ou utilisent en parallèle Mindmanager et Sharepoint. Ils auront désormais la faculté d’accéder depuis un centre unique aux deux logiciels. D’autre part de toucher de nouvelles populations qui jusqu’ici n’exploitaient pas nos offres mais en revanche étaient utilisatrices de Sharepoint – la base des utilisateurs de ce produit Microsoft étant comme vous le savez en très forte croissance. Quant au risque de cannibalisation, à notre sens il n’existe pas dans la mesure où nos clients existants peuvent migrer vers cette nouvelle solution ou conserver l’ancienne qui continuera d’évoluer.

Vous avez toujours insisté sur le fait que votre distribution était intégralement indirecte. Etes-vous enclin cette fois à changer de modèle. Si non, cela passe-t-il par le recrutement de nouveaux partenaires plus spécialisés dans Sharepoint ou par l’ajout de grossistes distribuant la solution?

JR – Je vous confirme que nous n’avons nullement l’intention de passer, peu ou prou, en direct. Que nous sommes satisfaits de notre modèle actuel. Nous continuons à nous appuyer sur notre réseau de partenaires, essentiellement des revendeurs logiciels dans la sphère Microsoft ou des revendeurs d’outils de productivité personnelle associés des prestations de conseil. S’agissant des grossistes, nous travaillons exclusivement en France avec CUF (Computer Unlimited France) et nous n’envisageons pas pour l’instant de nous attacher les services d’un grossiste supplémentaire.  

Allez-vous mettre en place un projet de certification spécifique et/ou une organisation propre chez Mindjet autour ce nouveau produit ?

JR – Nous n’auront pas d’équipe dédiée à la commercialisation en France de cette nouvelle solution. Quant au programme de certification, je vous dirais qu’il n’y a nul besoin d’ajouter à la certification Microsoft sur Sharepoint un autre élément de certification qui complexifierait inutilement la démarche des revendeurs et des sociétés de services.
 
Pour plus d’infos, rendez-vous sur www.mindjet.com