Tablette tactile : naissance d’un media « génétiquement modifié » ?

Stratégies Channel

C’est une hypothèse plausible, si l’on considère la ruée des producteurs de contenus pour proposer leurs applications sur la tablette tactile. Ainsi nous aurons en même temps un nouveau terminal, un flot de contenus d’information et émotionnels, et la pression de marques connues pour aller les découvrir. Le câble aurait aimé en avoir autant à ses débuts !

Par Xavier Paulik, CEO de TIKI’labs

L’iPad, c’est une mini télé qu’on peut regarder aussi sur son canapé !

C’est notamment l’avis de Jacques Birol (1), expert en innovation et communication :

« L’iPad, ce n’est pas qu’un terminal de plus, c’est un nouveau media. Nous assistons en direct à sa naissance, comme ce fut le cas pour la télé le 26 avril 1935, il y a 75 ans, quasiment jour pour jour. C’est le i-media par excellence, le premier né d’un nouveau paradigme technologique, qui réinvente tout ce qui existait avant pour en faire quelque chose de totalement nouveau, et pourtant déjà familier. »

Alors que sur l’iPhone il y a pléthore d’applications, sur l’iPad il y aura pléthore de programmes. Un media “print” sur l’iPad n’est plus un média print, mais bien une chaine de programmes : Paris Match et le Monde (2) peuvent désormais concurrencer TF1! La vraie révolution amorcée par la tablette tactile, c’est peut être cela, la naissance d’une nouvelle forme de “mediatainment”, hybride de la presse et de la télé. Un « Hypermedia » !
Apple n’en est pas à son premier coup de pied dans la fourmilière

Finalement, on cherche toujours à classer les choses dans des cases préexistantes…or, la particularité d’Apple c’est de permettre de casser les modèles !
– l’iPod a été et est toujours le premier concurrent des radios musicales
– l’iPhone a fait décoller le web mobile et a créé les applications quand les opérateurs et les constructeurs en étaient encore aux widgets
– l’iPad rebat aujourd’hui les cartes des media “traditionnels”, attaque le monde de l’e-publishing, et crée une nouvelle arène où peuvent s’affronter à égalité des media historiquement cloisonnés

Certes, les atouts d’une tablette tactile comme l’iPad sont nombreux…
– La mesure d’audience pourra être d’emblée faite avec les techniques les plus récentes issues du web. Plus besoin de panel comme à la télévision, place au tracking hyper individualisé voire comportemental (3). Inutile d’attendre le lendemain pour obtenir les résultats d’audience avec l’iPad c’est immédiat,
– un simple mouvement de doigt sur l’écran permettra de zapper entre les programmes encore plus simplement qu’avec sa télécommande,
– La connexion wifi et l’intégration des IM, twitter et réseaux sociaux permettront une interactivité beaucoup plus riche que celle permise par les SMS et serveurs audiotels pour la télé.

…Mais l’iPad ne se suffit pas à lui-même…

Pour que ce nouveau media s’impose comme naguère la télévision, il faut en particulier que :
– l’écosystème des annonceurs et régies s’approprient ce nouveau support et en inventent les usages. Cela suppose de faire enfin la fusion entre les techniques maintenant bien rôdées sur les formats du web et web mobile et renouer avec la créativité des agences media traditionnelles en mettent fin à la dictature du clic et de la bannière intrusive,
– les outils de mesure d’audience trouvent leur standard et créent le ou les nouveaux « Mediamétrie »,
– l’ergonomie des logiciels de découverte et consultation de contenus évolue pour tirer parti des fantastiques possibilités du tactile (4),
– les producteurs de contenu adaptent leurs créations au format bien spécifique de la tablette:
– ni un site web PC encore trop petit, ni le site web mobile trop grossier,
– ni du texte pur, ni de la vidéo plein écran mais bien un subtil mélange des deux.

Dans quelques jours, avec la sortie programmée de l’iPad en France, le marché nous apportera, peut être, des éléments de réponse. S’agira-t-il des prémisses du « tactile » media ?

(1)    J.Birol est l’ancien président de Publicis Etoile, cofondateur de Keljob.com et à l’origine de l’expression « audiovisuel public », il enseigne la communication de l’innovation à HEC
(2)     Les deux applications déjà disponibles sur l’iPad
(3)    www.e-marketing.fr/Breves/Mediametrie-et-Alenty-vont-mesurer-la-visibilite-des-contenus-sur-la-Toile-32057.htm
(4)    voir la nouvelle application pour mobile TikiSurf www.tikisurf.fr