Six tactiques indispensables préconisées par Hitachi Data Systems pour optimiser l?espace de stockage

Stratégies Channel

Après des années régies par des stratégies informatiques classiques, de nombreuses entreprises se retrouvent aujourd’hui avec des systèmes de stockage sous-utilisés et surdéveloppés. Bien que l’époque soit aux restrictions budgétaires, on assiste à une véritable explosion du volume de données. Bon nombre d’entreprises se voient donc contraintes de choisir les secteurs dans lesquels investir et faire plus avec moins. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des technologies et des stratégies éprouvées qui permettent de réduire les coûts associés à l’infrastructure de stockage en abaissant notamment son coût de possession. Les technologies et les stratégies présentées ici contribuent à rationaliser le Data Center pour le rendre plus rentable.

Par David R. Merrill, Storage economist, Hitachi Data Systems

1- La virtualisation du stockage hétérogène

Le coût d’achat du stockage représente seulement 20 à 30 % du coût total de possession. Les coûts de gestion et d’entretien sont quant à eux trois à cinq fois supérieurs. Compte tenu de l’importance de l’investissement consenti, optimiser le rendement de chacune des ressources de stockage n’est pas un luxe. Il est essentiel de :
–    Optimiser l’utilisation des ressources de stockage hétérogènes, notamment les systèmes existants
–    Avoir une plus grande disponibilité des applications grâce à la rupture du lien entre les applications et les systèmes de stockage
–    Réduire de façon importante le coût total de possession du stockage

2- Récupérer les capacités inutilisées

Les services informatiques font face à une croissance continue des données mais tentent malgré tout de maintenir les coûts et de limiter la complexité. Parallèlement, ils n’utilisent souvent que 20 à 30 % des capacités de stockage dont ils disposent. Or Il est possible de récupérer l’espace inutilisé par le biais de l’allocation des ressources à la demande.

Les méthodes d’allocation classiques attribuent un espace de stockage dédié à chaque application. L’ajout de capacités supplémentaires a posteriori s’avère alors fastidieux. Ainsi, la plupart des entreprises allouent dès le départ une quantité excessive de ressources de stockage, au risque de laisser certaines capacités à l’abandon. L’allocation des ressources à la demande s’appuie sur le concept « just-in-time » (juste à temps) et permet aux administrateurs de stockage de :
–    Gagner en moyenne 30 à 40 % sur l’utilisation du stockage
–    Simplifier la planification et l’allocation des capacités
–    Reporter les investissements en récupérant jusqu’à 50 % des capacités de stockage déjà acquises
–    Réduire la surface occupée et les coûts liés à la consommation d’énergie en diminuant le nombre de systèmes et en optimisant les systèmes existants

« …L’allocation dynamique virtualisée des ressources permet d’obtenir des taux d’utilisation du stockage dépassant les 85 % et de faire des économies considérables sur les infrastructures de stockage. » – Carl Greiner, Ovum

3- L’allocation dynamique des ressources

L’achat d’un système de stockage est principalement motivé par deux raisons : l’achat d’une nouvelle application et/ou le constat que la capacité du système de stockage devient insuffisante. Au fil du temps, cette approche réactive façonne un environnement complexe et coûteux au sein duquel le stockage est utilisé de manière inefficace.

Grâce à l’allocation dynamique des ressources, les systèmes de stockage s’adaptent aux besoins des applications d’un point de vue performances, disponibilité et coûts. Mais l’allocation dynamique des ressources ne permet pas seulement de faciliter la gestion des données et de réaliser d’importantes économies, elle permet également de :
–    Simplifier la gestion et de réduire les frais d’exploitation
–    Reporter l’achat de nouvelles ressources de stockage et les investissements
–    Améliorer la disponibilité du stockage secondaire
–    Migrer les données en toute transparence
–    Protéger les investissements associés aux ressources existantes

4- L’optimisation des applications

Les Data Centers subissent d’importantes contraintes: ils doivent sans cesse s’adapter pour répondre aux besoins de disponibilité et de performances avec des ressources limitées. Les systèmes de stockage milieu de gamme permettent de trouver un juste équilibre entre les exigences de performances, de disponibilité et de coûts, et d’optimiser ainsi l’environnement applicatif.

Élément central d’une stratégie de stockage multi-classes, le stockage modulaire :
–    Améliore les performances des applications critiques
–    Minimise les goulets d’étranglement au niveau des applications grâce à diverses fonctionnalités (équilibrage automatisé des charges, par exemple)
–    Réduit le temps d’interruption des applications grâce à des ressources de stockage extrêmement disponibles
–    S’adapte aux besoins tout en permettant une migration continue des données

5- La déduplication

Les réglementations internes et gouvernementales exigent sans cesse des périodes de conservation plus longues et le volume de données ne cesse de croître. C’est pourquoi, la protection des données absorbe aujourd’hui une part croissante des ressources financières et humaines des services informatiques.

Les systèmes de sauvegarde dotés de disques haute performance et de fonctions de déduplication des données permettent de limiter l’extension des capacités tout en offrant une protection de proximité, une restauration rapide et une gestion simplifiée des données. Ces systèmes aident les utilisateurs à :
–    Accélérer la sauvegarde et la restauration afin de satisfaire les exigences en termes de DMIA et de PDMA
–    Ralentir la croissance de l’environnement physique grâce à l’archivage et à la déduplication
–    Réduire la surface occupée et les coûts liés à la consommation d’énergie en stockant un volume plus important de données dans un espace limité

6- Adopter les méthodes d’archivage intelligent

Parmi les données maintenue et sauvegardés depuis un disque principal, combien sont inactives ? Un indice ?
La mise en œuvre de méthodes d’archivage intelligent permet de récupérer en moyenne 37 % du stockage principal d’une organisation.
–    La gestion basée sur des règles permet de déplacer les données selon des règles prédéfinies pour une automatisation des opérations
–    L’utilisation d’une interface normalisée ouverte ne nécessitant l’achat d’aucun logiciel coûteux
–    Eliminer de la sauvegarde des données inactives : réduction du nombre de supports (bandes ou disques) utilisés et amélioration de l’adhésion aux fenêtres de sauvegarde

En conclusion, la virtualisation du stockage, l’allocation dynamique, le stockage multi-classes, l’optimisation des applications, la sauvegarde sur disque avec déduplication et l’archivage intelligent constituent six tactiques concrètes à adopter dès aujourd’hui pour optimiser la gestion des environnements de stockage.

Pour plus d’informations sur l’optimisation des infrastructures de stockage, rendez-vous sur le site : www.hds.com/fr/go/storageeconomics et sur la web TV d’Hitachi Data Systems : www.hitachi-webtv.fr