Cloud Computing : Microsoft main dans la main avec Ingram Micro

News Channel

Faire bénéficier les petites entreprises (moins de 25 postes) des atouts des services hébergés en ligne. Tel est l’objectif poursuivi par Microsoft et le grossiste Ingram Micro qui, de concert, vont renforcer le réseau de revendeurs dans les technologies SaaS. A la clé, un programme et des revendeurs communs accrédités « revendeurs officiel Microsoft Online Services ».

Il y a quelques jours, au siège de Microsoft à Issy-les-moulineaux, Hélène Auriol, Directrice de la Division PME/PMI & Partenaires chez Microsoft France et Sophie Deleval, Directrice des Ventes d’Ingram Micro, ont entériné un accord de taille entre leurs deux sociétés devant une poignée de journalistes spécialisés (voir photo).

Un accord qui porte sur la commercialisation des solutions Cloud de la firme de Redmond, décliné progressivement partout dans le monde (depuis les USA qui furent pionniers en la matière) et qui fait d’Ingram Micro le premier grossiste à pouvoir proposer et commercialiser l’offre Microsoft Online Services en France.

Hélène Auriol l’indique en début de réunion, l’expansion Cloud Computing se confirme en France. Elle s’appuie sur le dernier baromètre publié récemment par Markess qui indique que ce marché devrait connaître une forte accélération d’ici 2011. De 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires généré en 2009, essentiellement via les services logiciels héritiers des applications hébergées, le marché hexagonal devrait atteindre 2,3 milliards d’euros en 2011.

Et une grande partie de la cible visée est constituée de petites ou moyennes structures, ce qui est nouveau. Hélène Auriol explique en conséquence : « Avec ce partenariat et au travers des revendeurs adressés par Ingram Micro, nous comptons cibler les entreprises de moins de 25 postes, largement sous équipées dans les technologies de messagerie d’entreprise, de travail collaboratif, et de communications unifiées. »

L’offre MSOnline a été portée sur les fonds baptismaux il y a quasiment un an autour d’Exchange et de Sharepoint Online notamment, mais bien entendu – à la faveur du lancement d’Office 2010 – le marché qui compterait déjà plus de 120 000 clients payants en France (et un million en cours de négociations) devrait littéralement exploser (en témoigne la croissance observée par Microsoft depuis le mois de février : +350% !). 

Ingram Micro, partenaire idéal

Dans ce cadre, pour Microsoft, le rôle des partenaires est majeur et celui de son grossiste, Ingram Micro, ne l’est pas moins…  Il s’agit d’aider les PME, de leur faire la courte échelle pour qu’ils puissent accéder dans les meilleures conditions aux bénéfices des offres hébergées en ligne proposée par Microsoft. Une initiative en duo qui doit permettre aux revendeurs d’acquérir les compétences et les qualifications nécessaires pour être les compagnons idéaux des PME dans le choix et la mise en place des offres SaaS.  Le programme mis en place s’articule autour de la création de nouveaux services pour les revendeurs tels que des modules de formation, un  kit marketing, un  accompagnement dans le processus d’inscription, des services de substitution pour le compte du revendeur, etc.

Hélène Auriol montre que pour les entreprises de moins de 25 postes (environ 2,9 millions d’entreprises en France), Microsoft Online Services est LA solution pour répondre à leurs attentes en leur permettant d’accéder au même niveau d’équipement en termes de services et d’outils que les plus grandes organisations (messagerie sécurisée, push mail, agenda partagé, Téléphonie sur IP, messagerie instantanée sécurisée, vidéo conférence,…). Sophie Deleval, la Directrice Commerciale d’Ingram Micro France, affirme dans la foulée : « Le modèle de distribution du logiciel est en train d’évoluer très rapidement. Il est donc important pour Ingram Micro de se positionner en tant que grossiste leader sur le marché du SaaS.»

Le concept est connu, mais la Directrice Commerciale d’Ingram Micro enfonce le clou(d), expliquant que ce programme représente une opportunité de revenus récurrents pour Ingram Micro et ses revendeurs, la filiale française de Microsoft rémunérant tout ce petit monde selon un « très intéressant » modèle d’apporteurs d’affaires.

Outre le modèle de rétribution, Microsoft Online Services offre également de nouvelles possibilités de revenus pour les revendeurs au travers de services complémentaires tels que le conseil avant vente, l’aide à la migration, la personnalisation et l’administration. Les deux sociétés ajoutent qu’actuellement près de 500 revendeurs revendent déjà les solutions Microsoft Online Services. Et qu’une centaine, soit 20% de l’ensemble, ont été recrutés par Ingram Micro depuis le début du lancement du programme, il y a un mois.

« L’enjeu pour Ingram Micro est d’aider ses partenaires revendeurs à se positionner en tant qu’acteur à part entière de ce nouveau modèle de distribution. » conclut Sophie Deleval.

Pour en savoir plus sur ce programme pour les revendeurs : Rendez-vous sur www.ingram.fr/msols, site créé spécialement par Ingram Micro pour l’occasion…