John W. Thompson, ex-Symantec, nommé CEO de Virtual Instruments

Nominations

Homme d’expérience, passé par de nombreux postes de très haut niveau, John W. Thompson vient apporter sa connaissance  technologique et sa grande expérience de l’industrie de stockage à Virtual Instruments, spécialiste mondial es-optimisation de l’infrastructure

Homme d’expérience, passé par de nombreux postes de très haut niveau, John W. Thompson vient apporter sa connaissance  technologique et sa grande expérience de l’industrie de stockage à Virtual Instruments, spécialiste mondial es-optimisation de l’infrastructure.

Le spécialiste mondial des réseaux de stockage (SAN) et des solutions d’optimisation d’infrastructure virtuelle, vient d’annoncer la nomination d’un nouveau CEO. Et la recrue est très connue, puisqu’il s’agit de John W. Thompson, président du conseil et ancien PDG de Symantec. Celui-ci, dès 2009, avait rejoint Virtual Instruments en tant qu’investisseur et membre du conseil d’administration. John W. Thompson remplace Mark Urdahl, ce dernier restant administrateur et actionnaire de la firme.

Nous sommes ravis d’accueillir John Thompson en tant que CEO, a déclaré Jim Davidson, co-directeur général de Silver Lake Partners et membre du conseil d’administration de Virtual Instruments. “Avec plus de 100% de croissance en 2009, Virtual Instruments est très heureux de pouvoir compter sur l’énorme expérience de John au sein de l’industrie et de son excellente compréhension des besoins des entreprises.

Mettre en œuvre avec succès les technologies de virtualisation pour les applications critiques de l’entreprise reste un énorme défi pour les équipes informatique», a déclaré pour sa part John W. Thompson, CEO de Virtual Instruments. « Je suis vraiment très heureux de rejoindre une équipe au talent exceptionnel qui a créé une solution de pointe pour fournir une visibilité de pointe à l’infrastructure virtualisée.

Dix ans PDG de Symantec, John W. Thompson a également fait partie du Comité national consultatif sur l’infrastructure (NIAC), et à ainsi fait part de ses recommandations concernant la sécurité des infrastructures critiques aux Etats-Unis, un rôle auquel il avait été nommé par le président George W. Bush. Avant de rejoindre Symantec, John W. Thompson a passé plus de 25 ans chez IBM à différents postes pour aboutir au poste de directeur général d’IBM Americas. Diplômé de la Florida A & M University, il est également titulaire d’une maîtrise en sciences de gestion de la MIT Sloan School of Management.