Ipad en France : réservation dès le 10 mai, disponible le 28 mai à partir de 499 €… Orange réagit

News Channel

Apple a mis le temps, mais voilà on sait tout… Ou presque ! L’iPad sera disponible en France, ainsi que dans 8 autres pays supplémentaires à partir du 28 mai (réservations prises en compte à partir du 10 mai). On trouvera la tablette naturellement chez Apple Store, ainsi que chez certains revendeurs Apple, mais déjà Orange lance ses forfaits adaptés (bien qu’Apple n’ait pas poussé sa tablette chez les opérateurs) tandis que les autres opérateurs continuent de fourbir leurs armes…

Le 28 mai, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne… La France sera officiellement une nouvelle terre de mission pour l’iPad !

Un iPad qui, selon Apple s’est déjà vendu à plus d’un million d’exemplaires outre-Atlantique. « Un million d’iPad en 28 jours : c’est plus de deux fois moins que les 74 jours qui avaient été nécessaires pour atteindre ce jalon avec l’iPhone », s’est réjoui Steve Jobs, avant d’ajouter : « La demande ne cesse de dépasser l’offre et nous travaillons dur pour mettre ce produit magique entre les mains d’un nombre encore plus important de clients. »

Outre la France, neuf pays sont concernés : l’Australie, le Canada, l’Allemagne, l’Italie, le Japon l’Espagne, le Royaume-Uni et la Suisse. Et les précommandes démarrent ce lundi 10 mai. Par la suite, soit au mois de juillet, un nouveau contingent de pays sera concerné par l’arrivée de l’iPad : Autriche, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Irlande, Hong-Kong, Mexique, Nouvelle-Zélande et Singapour.

Et puis, bien sûr, on attendait aussi de connaitre les prix… Et la (bonne) surprise n’est pas au rendez-vous… Les tarifs sont à quelques iotas près ceux qui avaient été prévus par tous les observateurs de la firme à la pomme, il est vrai peu audacieuse dans ce domaine.

Ainsi pour s’équiper d’un iPad Wi-Fi, il faudra débourser 499 € pour le modèle 16 Go, 100 euros de plus (soit 599 €) pour le modèle 32 Go et 100 euros encore de plus (699 €) pour le modèle 64 Go. S’agissant du modèle Wi-Fi + 3G, qui intéresse une majorité d’utilisateurs, là encore pas de surprise : l’option 3G surenchérit chaque modèle de 100 euros. Soit 599 € pour le 16 Go, 699 € pour le 32 Go et 799 € pour le 64 Go.

Orange, si pas de pépin…

Un mois après avoir douché les ambitions des opérateurs, la tablette magique d’Apple va donc démarrer sa vie dans l’hexagone. Mais les opérateurs n’ont pas baissé les bras et espère bien malgré tout profiter de l’aubaine et de l’impact des campagnes marketing de la firme de Cupertino. 

Premier à tirer : celui qui eut un temps l’exclusivité de l’iPhone dans nos contrées. Autrement dit Orange. L’opérateur « historique » n’a ainsi pas tardé à dévoiler les tarifs de ses « forfaits iPad ». Se présentant ici comme « l’un des opérateurs partenaires d’Apple » en France et en Suisse, Orange va donc lancer deux forfaits ad hoc.

Deux forfaits à partir de 10 euros (limité à 200 Mo mensuels et Wifi illimité via les hotspots maison) mais sans engagement de durée ! En outre, une réduction mensuelle de 15% est susceptible de s’appliquer sur ces forfaits iPad si l’on possède déjà par ailleurs un abonnement mobile chez l’opérateur (à l’exclusion de la Mobicarte). Pas certain toutefois que les gros utilisateurs et les amateurs de films et vidéos en streaming s’y retrouvent… Sans doute ces derniers seront-ils aiguillés sur le second forfait proposé qui, moyennant 39 € mensuels, voit sa limite en datas fixée à 2 Go par mois.

A noter qu’Orange ajoute une petite nouveauté : la possibilité pour les clients ayant atteint le seuil prévu dans leur forfait mensuel de le réalimenter « via une recharge de 300 Mo à 10€, valable 31 jours et disponible sur simple appel au 0800 100 740 ». Et l’opérateur conclut en affirmant qu’il « enrichira prochainement cette gamme de recharges. » mais en ajoutant un petit bémol qui n’échappera pas à l’œil avisé : impossible d’utiliser plus d’une seule recharge par mois et par forfait, tan, précisent les mentions légales. Il est outre indiqué que les applications de VoIP (et sans doute de SMS) mais aussi, plus classiquement, de P2P, ne sont pas autorisées.

Orange a prévu un lancement de ces forfaits en grandes pompes dans sa boutique prestigieuse des Champs-Élysées, avec la possibilité pour les clients séduits d’y commander leur tablette, celle-ci étant livrée à domicile non pas par Orange mais par Apple lui-même.