Dell se met à l’ère du virtuel et du ‘cloud computing’

Stratégies Channel

La ‘virtual era’ est arrivée. Le Cloud Computing aussi. Dell annonce des produits “ouverts, extensibles et éco-performants” – d’origine EMC ou non

Article publié initialement sur Silicon.Fr

“Notre nouvelle ligne de solutions pour la “Virtual Era” n’a pas été conçue pour gonfler artificiellement le chiffre d’affaires d’un quelconque constructeur, mais bien pour développer celui de leurs utilisateurs”, souligne d’entrée de jeu Denis Bellicam, directeur produits d’entreprise de Dell EMEA (Europe, Proche-Orient, Afrique), de passage à Paris ce 24 mars.

Dell revendique des solutions “ouvertes, basées sur les standards, jamais contraintes et s’intégrant néanmoins à l’existant”.  Il s’agit d’apporter “des performances supérieures”, mais à “des prix raisonnables”, conformément au nouveau crédo maison : “open, capable, affordable”.

9 serveurs lames PowerEdge Xeon 5600

Dans les annonces, pas étonnant : les rendez-vous d’Intel obligent, avec les nouveaux processeurs Xeon 5600.  On y trouve tout d’abord 9 serveurs

PowerEdge, en lames,  en châssis ou en tour, de Dell.

Conçus autour des nouveaux processeurs Xeon 5600, ils afficheraient des performances supérieures de 69 % aux précédents modèles PowerEdge utilisant les processeurs Xeon 5500. Leur efficacité énergétique serait également meilleure de 47 %.

Ces serveurs intègrent désormais un Lifecycle Controller, qui permet à l’administrateur du datacentre de les déployer ou de les désactiver plus rapidement.

– La nouvelle console d’administration, Dell Management Console, outre le diagnostic automatisé, fournit des informations sur la consommation électrique des serveurs.

Une offre de stockage avec  EMC et Caringo

Pour le stockage, l’équipementier  était jusqu’ici et reste revendeur de solutions EMC : en particulier des baies de stockage Clariion FC 4300, 4700 et 5300 ainsi que la plate-forme de stockage unifié Celerra NX4.
Dell renforce cette offre de stockage unifié avec trois Dell/EMC NS Series (les 120, 480 et 960).

Le constructeur intégrateur aborde également pour la première fois l’archivage: il cible tous les types de contenu  qui ne sont plus modifiés (70 % des volumes stockés en moyenne). Sa solution s’appelle  Dell DX Object Storage Plateform, conçue en partenariat avec l’éditeur texan Caringo, un pionnier du stockage orienté objet.

Cette plate-forme identifie chaque fichier par des méta-données, qui vont accélérer leur restitution en mode HTTP à partir des applications métiers qui les ont produites. Ces méta-données vont également permettre de gérer automatiquement leur cycle de vie (Intelligent Data Management) dans un cluster de stockage extensible de 1 To à plusieurs Po.

Une offre de déduplication d’origine EMC/ DataDomain

Dell met enfin à son catalogue les nouveaux systèmes de déduplication en ligne EMC DataDomain 140, 610 et 630, encore plus efficaces que la dépuplication à la source ou au bloc variable.

Consulting d’origine Perot Systems
Pour  l’archivage comme pour la déduplication, Dell propose des services de consulting, apportés par Perot Systems, la société d’ingénierie de 20 000 personnes acquise en septembre dernier.

Perot était déjà, en effet, un spécialiste de l’archivage, notamment dans les hôpitaux et les administrations centrales.

En France, Dell emploie aujourd’hui 1300 personnes sur ses sites de St-Denis et de Montpellier. Sa nouvelle division Services, créée suite à l’acquisition de Perot, est en plein développement. Elle se renforce par des recrutements et le transfert de compétences à partir des quatre autres unités d’affaires (grand public, PME, grands comptes et secteur public).