Samsung planche à son tour sur une tablette numérique…

News Channel

… à moins que le coréen ne table sur une planchette numérique ?
En tous cas, après HP, Dell et quelques autres, Samsung devrait sortir dans le courant de l’année sa propre tablette propulsée par un Intel Atom, plus puissante et dotée de plus de connectivités que l’iPad d’Apple.

Avec la force de frappe marketing et évènementiel du keynote de Steve Jobs et ses comparses, l’annonce de l’iPad a tout changé ! Elle a réellement sonné le début de la ruée vers l’or… euh, vers les tablettes numériques et tactiles !
Alors que les pré-commandes de la tablette tactile de la firme de Cupertino ont été lancées le 12 mars dernier, aux Etats-Unis, et rencontrent d’emblée un joli succès, plusieurs constructeurs – et pas des moindres – se sont tous embarqués dans le mouvement et surfent la vague afin d’en profiter. Tous souhaitent rapidement se lancer sur ce créneau. Et parmi eux, il y a Samsung, depuis longtemps intéressé par la portabilité et ce genre de produits (il avait été pionnier des MID autour d’une architecture Intel).

Selon différentes sources, dont le magazine australien APCmag.com, le fabricant sud-coréen a ainsi bien le projet de commercialiser sa propre tablette au cours du second semestre de cette année. La source évoquée ? Philip Newton (ndr: ça ne s’invente pas, un clin d’oeil à l’antique mais si attachante machine portable d’Apple*). Celui-ci, directeur de la division IT au sein de la branche australienne de Samsung, explique que les principaux atouts de cette tablette tactile maison seront la “puissance” et “les connectivités”.

Un coeur Atom(ique)

Et puis surtout, contrairement à Apple qui fait appel à ARM, la tablette Samsung devrait être propulsée par un processeur Atom d’Intel. Une puce spécifiquement destinée aux MID (Mobile Internet Devices) qui, selon Philip Newton, “offrent plus de flexibilité”, alors que pour le moment “l’iPad se rapproche davantage d’un lecteur d’e-books avec des connectivités sans fil”. De la compote de pommes en quelque sorte…

Il s’agit donc pour Samsung, qui n’avait pas vraiment connu le succès escompté avec la génération des Origami (Q1 et Q1 ultra) d’aller au-delà du produit d’Apple pour proposer une vraie alternative aux petits ordinateurs portables et autres netbooks, avec nettement plus de puissance et de ressources que celle de l’iPad, critiqué ici et là pour être avant tout un produit de loisirs pour séances de cocooning…

* L’antique, mais si sympathique pour les nostalgiques, tablette Newton d’Apple: