ScanSafe France : ce qui attire les entreprises vers la sécurité en mode SaaS

Stratégies Channel

ScanSafe, pionnier et leader mondial de la sécurité Web en mode SaaS, opère sur le marché français via sa filiale locale ouverte au cours de l’été 2009.
Jose Martinez, Directeur Régional Europe du Sud, Afrique et Moyen Orient, fait un rapide état des lieux du marché local et de la façon dont il appréhende la sécurité Web en mode Saas.

Par José Martinez, Directeur Régional Europe du Sud, Afrique et Middle east de Scansafe

Parmi les principales tendances observées sur le terrain en France au cours des derniers mois :

Le marché français est passé de la phase de découverte à la phase d’éducation
L’équipe française de ScanSafe constate que les demandes de renseignements sur son offre de sécurité Web en mode Saas s’accélèrent.  Les entreprises sont aujourd’hui en demande et témoignent d’un réel intérêt pour ce genre d’offre de sécurité.

La période de grandes réticences à l’encontre de la sécurité en mode SaaS semble toucher à sa fin. Si certaines résistances persistent, on constate dans les faits que les professionnels de la sécurité en entreprise sont très à l’écoute des arguments de réponse.

Le principal motif d’adoption : l’administrabilité et la maîtrise des coûts, avant le niveau de sécurité

Autre grande tendance chez les entreprises françaises que rencontre ScanSafe : les avantages les plus appréciés par  les professionnels de la sécurité en entreprise sont l’administrabilité et la maîtrise des coûts qu’offre une solution de sécurité en mode SaaS.

En effet, ces professionnels ont un besoin aigu de simplifier leur périmètre d’action qui a littéralement explosé dernièrement. Ils trouvent une réelle solution à cette problématique dans une solution de sécurité en mode SaaS, facile à utiliser sans solliciter plus de ressources humaines ou matérielles.
Le niveau de sécurité offert  par le SaaS est, quant à lui, rarement remis en cause et les équipes informatiques apprécient au final de confier la sécurité à des experts.