En 3 questions, et trois réponses, Laurent Eydieu (Reed Expos) dresse le bilan d’IT Partners 2010

News Channel

Le “patron” du salon majeur de la distribution du début février à Disneyland Paris tire en quelques mots le bilan de l’édition 2010 d’IT Partners.

Channel Insider France – Avec un mois de recul sur l’évènement, quel bilan, quantitatif et qualitatif, tirez-vous de l’édition 2010 d’IT Partners ?

Laurent Eydieu – Cette 5ème édition d’IT Partners à satisfait le marché. C’est tout du moins ce que nous entendons des entreprises qui y ont participées et avec lesquelles nous avons échangé à ce propos. Nous finalisons ces jours ci notre campagne d’enquête qualitative auprès de la globalité des exposants, mais aussi d’une très grande partie des visiteurs. Nous en tirerons une vision détaillée du niveau de satisfaction. Mais aussi et surtout une mine d’information pour améliorer notre offre future. Fort de sa performance quantitative, puisque malgré un contexte économique encore délicat IT Partners 2010 à maintenue ses très bons résultats 2009 tant côté exposants que visiteurs, et fort de la qualité des échanges qu’il a permis d’animer entre vendeurs et acheteurs durant les 2 jours de sa tenue, nous sommes très optimistes sur la détermination du marché à s’investir durablement et significativement sur cet événement.

Quels sont les motifs de satisfaction ou de déception qui reviennent le plus dans les fiches de commentaires des participants au salon, tant côté exposants que visiteurs ?

Nous avons des améliorations à apporter à l’organisation des marchés sur le salon et à la valorisation des marchés clés.  Vous avez constaté qu’IT Partners à pris un tournant cette année. Un tournant pour le positionner sur des bases solutions et création de valeur. Cela concerne particulièrement les marchés télécoms et leur convergence avec la IT, la sécurité, la sauvegarde des données, la virtualisation, la dématérialisation et j’en passe. IT Partners est, et doit rester, un espace d’affaires, d’opportunités commerciales, de recrutement, ce sont ses fondements. Mais il doit les consolider en mettant en valeur les solutions qui créent de la valeur, qui tirent économiquement le marché vers le haut. Nous avons aussi des améliorations à apporter sur la mise en œuvre physique de l’événement. Nous travaillons étroitement avec nos partenaires de Disneyland Paris pour améliorer l’espace qui accueille IT Partners et les services connexes qui concernent le réceptif.

Avez-vous déjà songé à l’édition 2011 ou êtes-vous plus concentrés désormais sur le MedPi ? Compte tenu de la fréquentation envisagez-vous de passer le salon sur trois jours ?

Nous avançons évidement sur la mise en œuvre de l’édition 2011 d’IT Partners. Février, mars et avril nous permettent d’analyser avec le marché la situation, c’est à la fin du mois de mai que nous présenterons notre offre 2011, justement à l’occasion du MedPi qui se tient du 25 au 28 mai 2010. Pour ce qui concerne la durée du salon et des échanges eus à ce jour, nous n’avons pas de demande appuyée concernant une extension à 3 jours. Peut-être que l’enquête de satisfaction générale nous le montrera mais il semble pour le moment que le format 48H est pertinent. D’autant qu’IT Partners est en permanence actif via la plateforme web www.itpartners.fr. Nous avons déployé depuis novembre dernier un nouvel outil qui permet à tous les inscrits, à savoir les exposants de l’édition 2010 et tous les revendeurs qui s’y enregistrent comme membre, de rester en contact pour entretenir leurs relations d’affaires. 12 000 entreprises actives en revente et déploiement de solutions IT & Télécoms pour l’entreprise sont consultables et contactables grâce au site Internet. Ce qui se fait pendant 48H sur le salon, se prolonge en permanence sur cette place de marché online.