CeBIT 2010 : les serveurs x86 eX5 d’IBM boostent leur mémoire

Stratégies Channel

Lors du CeBIT, IBM a levé le voile sur sa nouvelle gamme de serveurs x86 eX5, qui dissocie processeur et mémoire, pour se concentrer sur l’accroissement de la RAM.
A l’occasion du salon CeBIT de Hanovre (Allemagne), IBM a présenté sa nouvelle génération eX5 de serveurs x86.

Au sein des data centers, Big Blue précise que ses nouveaux serveurs sont capables de gérer indépendamment les éléments essentiels d’un système x86, comme les processeurs, la mémoire RAM ou la connectivité, pour mieux s’adapter aux applications et aux évolutions de charges de travail.

Cette série eX5 se démarque donc des précédentes gammes de serveurs x86, “âgés de 30 ans” qui, sans concessions, couplent mémoire et processeur.
Cette nouvelle architecture joue sur l’évolution des besoins, une demande de plus en plus pressante dans les data centers où les serveurs jouent la carte de la virtualisation. Equipés d’un côté de processeurs standards, les eX5 misent de l’autre côté  sur la flexibilité de la mémoire en intégrant un chipset leur permettant d’accroître les emplacements dédiés à la mémoire, pour augmenter les performances des applications.

Par ailleurs, IBM a souligné qu’un des serveurs eX5 sera équipé d’un disque SSD (Solid State Drive – mémoire Flash), couplé à la technologie maison eXFlash, qui prend le relais des traditionnels disques durs.

IBM devrait commencer par commercialiser trois types de serveurs d’ici quelques jours : le système x3850 X5 (serveur rack 4 sockets), avec des capacités en mémoire pouvant atteindre les 3 To de RAM, le système x3690 X5 (serveur rack 2 sockets) avec jusqu’à 768 Go de RAM et le serveur lame BladeCenter HX5, qui peut atteindre les 320 Go de mémoire.

Article initialement publié sur ITespresso.fr