Hans Vestberg (Ericsson) au MWC : “Le haut débit peut aider à transformer nos sociétés”

Stratégies Channel

Pour Hans Vestberg, le PDG d’Ericsson, “Notre monde est aujourd’hui confronté à deux défis majeurs : la pauvreté et le climat. Notre industrie peut réellement prétendre à jouer un rôle particulièrement important dans ces deux sujets”

Hans Vestberg via Olivier Cimelière

“Notre monde est aujourd’hui confronté à deux défis majeurs : la pauvreté et le climat. Notre industrie peut réellement prétendre à jouer un rôle particulièrement important dans ces deux sujets.”

Lors d’une conférence donnée mardi 16 février en ouverture du Mobile World Congress à Barcelone, Hans Vestberg a clairement incité l’industrie des télécoms à investir de nouvelles opportunités de croissance tout en contribuant de manière décisive à l’amélioration de nos sociétés, notamment en matière de développement durable et de lutte contre la pauvreté.

Hans Vestberg a tenu à réaffirmer sa vision de la technologie haut débit au service de l’humanité : “Notre monde est aujourd’hui confronté à deux défis majeurs : la pauvreté et le climat. Notre industrie peut réellement prétendre à jouer un rôle particulièrement important dans ces deux sujets. En s’appuyant sur nos capacités technologiques, nous pouvons également transformer d’autres secteurs industriels comme la santé, les transports, les médias, les entreprises de services (eau, électricité, etc) ou encore les services gouvernementaux. Le haut débit n’est pas seulement là pour créer de nouveaux modèles économiques et transformer nos activités d’entreprises mais il peut aussi contribuer à réduire les émissions de carbone en transformant également les façons dont nous travaillons et nous vivons”.

Dans son discours, Hans Vestberg a décrit les niveaux de transformation actuellement en cours au sein des sociétés, des entreprises et particulièrement chez les individus pour lesquels les nouveaux comportements et la croissance des abonnements mobiles au haut débit donnent du crédit à la vision prospective d’Ericsson de 50 milliards de terminaux connectés d’ici 2020. Pour lui, pas de doute : “Les gens veulent que leurs terminaux soient connectés et sont prêts à payer pour cela. Notre propre Consumer Lab vient tout juste de réaliser une étude qui montre que les gens sont disposés à payer entre 29 et 42 dollars US par mois pour un appareil connecté supplémentaire, en plus de leur PC et de leur téléphone. Cela constitue une véritable révélation pour nous”.

Le haut débit est progressivement passé du statut de chose agréable à avoir à désormais une vraie nécessité dans notre monde. Hans Vestberg a commenté cette évolution : “Avant, nous décidions du moment où nous nous mettions en ligne. Aujourd’hui, nous décidons du moment où nous nous déconnectons ! Ce désir d’être en permanence connecté combiné aux prix plus abordables des smartphones, des ordinateurs portables et des netbooks offre à notre industrie, une opportunité énorme de croissance”.