Lenovo ThinkCenter M90: des desktop verdoyants pour les entreprises

Stratégies Channel

La nouvelle génération de PC de bureau de Lenovo met en valeur les Core i7 et i5 d’Intel derrière une préoccupation environnementale.

Après le succès du CES 2010, Lenovo enrichit son offre de PC desktop en formats tour, compact et ultra-compact destiné aux grandes entreprises. Celles dont les activités tendent à ne jamais s’interrompre, ce qui impose une disponibilité et fiabilité matérielle indéfectible. Successeur des M58, les ThinkCentre M90 et M90p s’en distinguent essentiellement par l’intégration de la nouvelle gamme de processeurs à quatre cœurs Intel Core i7 et i5. Précisons qu’il s’agit de la génération précédent la nouvelle offre de puces Core i5 et i7 gravés en 32 nm récemment présentée. Les solutions sont par ailleurs construites à partir des plate-forme vPro d’Intel simplifiant la sécurité et la maintenance des parcs informatiques.

Comme habituellement avec les machines destinées à équiper massivement les grandes entreprises, plusieurs configurations seront proposées : Core i7 modèle 8×0 (à 2,8 et 2,93 GHz avec 8 Mo de cache de niveau 3) pour les PC tour et petit format (small form factor), Core i5 modèle 7×0 (2,66 GHz et 8 Mo de cache) et 6×0 (entre 3,20 et 3,46 GHz avec 4 Mo de cache). Des modèles dotés de double cœur i3 5×0 (gravés en 32 nm) sont également prévus et même une version sous le double cœur Pentium G6950 (2,80 GHz, 3 Mo de cache de niveau 2 et gravé en 32 nm également). Selon les configurations, l’enveloppe thermique varie de 73 à 95 W. Les PC seront équipés de 160 Mo à 1 To de disques traditionnel de stockage Sata. Une offre SSD à 80 et 150 Go sera également présentée.

Toutes ces configurations sont proposées avec les technologies Turbo Boost (la fréquence d’horloge du processeur s’adapte dynamiquement aux besoins) et HyperThreading (qui double le nombre de processeurs logiques, soit 8 cœurs logiques sur une puce à 4 cœurs physiques). Selon Lenovo, les M90 délivrent jusqu’à 81% de performances en plus comparé aux M55 sous Intel  Core 2 E6300.

Messieurs, votre suite est avancée…

Les nouveaux PC sont livrés avec la suite d’outils maison ThinkVantage Technology (gestion de la consommation, outils de déploiement, sécurisation des données, gestion des mots de passe…) et accompagné de Secure Manage Client 2.0, une solution de stockage déporté qui permettra de simplifier certaines opérations comme la distribution d’image centralisée, le stockage de données sécurisé et redondant ou les capacités d’image unique. Notons enfin que Windows 7 Pro, 32 et 64 bits (mais aussi Home Premium et Basic) sera proposé en parallèle de Vista (Business et Basic). Windows XP reste également proposé en préinstallation avec le programme Downgrade Genuine de Windows 7.

Le constructeur chinois a également pointé ses efforts sur l’optimisation énergétique et l’emprunte carbone. Classifié EnergyStar 5.0, les nouveaux PC sont dotés d’outil de gestion de la consommation qui permettraient d’économiser jusqu’à 43 dollars (30 euros) annuels par PC, selon Lenovo. A l’échelle de plusieurs milliers d’ordinateurs en service, l’économie envisageable n’est pas négligeable. Par ailleurs, les M90 se présentent comme les champions du recyclage. Leurs composants comprennent ainsi jusqu’à 42 % d’éléments recyclés. Cela aidera-t-il le constructeur chinois à décoller du guide électronique de Greenpeace où Lenovo est régulièrement classé parmi les mauvais élèves, notamment « pour ne pas avoir tenu leur promesse de proposer des produits sans certaines matières toxiques »?

Petite note ergonomique, de celle que l’on n’utilise pas tous les jours mais appréciable quand on en a besoin : une poignée intégrée pratique pour assurer les déplacement des machines; des ports inclinés qui facilite les connexions et « un  bouton marche-arrêt facile d’accès ». C’est bien le moindre. Lenovo n’a pas communiqué sur ses tarifs. Lesquels sont négociés en fonction du volume des commande et des différents partenaires commerciaux. Les ThinkCenter M90 et M90p seront disponibles à partir de février prochain.

Article publié initialement sur Silicon.fr