Forefront, Office 2010 et BizTalk Server : Microsoft dégaine ses outils comme autant d’atouts

Stratégies Channel

Les marchés professionnels sont au cœur des dernières annonces de Microsoft, qui passe la surmultipliée pour convaincre – dans divers registres – les DSI et autres décideurs en entreprises.  De Forefront à l’annonce d’Office 2010 et ses 5 versions destinées à couvrir tous les besoins exprimés sur le marché, en passant par BizTalk Server récemment présenté à l’occasion d’un roadshow, Microsoft n’en a pas que pour Windows 7 et veut que cela se sache.

Microsoft Forefront

Microsoft Forefront : “Nous voulons offrir une gamme de sécurité complète, unifiée et intégrée pour les entreprises”

Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité de Microsoft France, a récemment levé le voile sur deux nouveaux composants de son offre de sécurité Forefront pour les professionnels : Threat Management Gateway et Unified Access Gateway.

Dans la cadre de sa stratégie Business Ready Security et de la constitution sa nouvelle offre complète de sécurité Forefront, Microsoft s’applique depuis plusieurs mois à multiplier les briques appartenant à cette suite globale de sécurité proposant aux professionnels de protéger de bout en bout leurs clients et serveurs Windows grâce à des logiciels de protection, d’accès et de gestion de l’identité.

La sécurité du Système d’Information est une de nos priorités. Rien qu’en lignes de code, Forefront est le troisième logiciel le plus important, derrière Windows et Office”, a confié Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité pour Microsoft France, lors d’une conférence de presse téléphonique.
Microsoft étoffe aujourd’hui sa gamme de solutions de sécurité intégrées Forefront avec deux nouveaux produits : Threat Management Gateway (TMG), successeur du pare-feu ISA Server, chargé d’offrir une administration simplifiée, une connectivité sécurisée, et une protection contre des menaces multiples aux entreprises, et la mise à disposition de la Release Candidate de Unified Access Gateway (UAG) 2010, un outil de publication d’applications Web qui succède à la passerelle IAG.

La gestion globale de la sécurité en entreprise fait encore preuve d’une trop grande complexité opérationnelle et n’est pas assez unifiée”, souligne Bernard Ourghanlian. “Notre stratégie Business Ready Security s’appuie sur une approche centrée sur l’identité des utilisateurs et offre au SI une protection optimale et rentre dans une logique où la sécurité est au service des métiers”.

La gamme Forefront doit ainsi permettre aux collaborateurs d’une entreprise d’accéder, de protéger et d’administrer leurs données où qu’ils se trouvent.

Threat management Gateway multiplie les couches de protection

Cette politique de Microsoft liée à une meilleure intégration et communication des différentes briques de sécurité a donné naissance à Threat Management Gateway (TMG) (version 64 bits), la nouvelle version ISA Server, qui gère désormais le protocole SIP et est capable de supporter la redondance de liens de liens de fournisseurs d’accès différents.

En outre, TMG offre un accès sécurisé au Web via un composant de services de réputation basé dans le nuage. Il intègre également un moteur anti-malware, peut inspecter le trafic sortant HTTP et HTTPS et protéger la messagerie Exchange.

Ce pare-feu de nouvelle génération intègre par ailleurs le système de prévention des intrusions NAP (Network Access System) dans le rôle de VPN.  Autre ajout important au sein de TMG : l’intégration de la fonction SAS (Security Assessment Sharing) qui offre, “via un bus logiciel, de faire communiquer tous les composants de Forefront”, explique Bernard Ourghanlian.

Unified Access Directory, le compagnon de route de DirectAccess
La suite intégrée de sécurité de Microsoft dispose aussi d’un deuxième nouveau composant : la nouvelle plate-forme d’accès distant, Unified Access Gateway (UAG) 2010, qui fait office d’outil de publication d’applications Web en VPN SSL.

De plus, UAG est compatible avec la fonction DirectAccess sous Windows 7, qui permet aux collaborateurs nomades de ne plus mettre en place un réseau privé virtuel pour accéder au réseau de l’entreprise. UAG permet ainsi d’accéder à des systèmes en IPv4 et non Windows et d’offrir à DirectAccess la possibilité de monter en charge.

Pour compléter ses offres Forefront, Microsoft déploiera dans le courant du premier semestre 2010 une console d’administration unifiée Forefront Protection Manager.


Office 2010

Microsoft Office 2010 débarquera en 5 versions en juin prochain
Microsoft a annoncé qu’Office 2010 ainsi que les Office Web Apps seront officiellement disponibles en juin prochain. La suite bureautique se déclinera en cinq versions.

Microsoft a annoncé qu’Office 2010 serait officiellement disponible en juin prochain. Pour faire connaître les nouveautés de sa suite bureautique à ses utilisateurs, l’éditeur américain avait publié à la mi-novembre les bêta publiques d’Office 2010 et des produits connexes (SharePoint 2010, Visio 2010 et Project 2010), qui peuvent être téléchargées pour les OS XP, Vista, Windows 7, Windows Server 2003 et 2008.

La nouvelle mouture de la suite bureautique de Microsoft sera disponible en cinq versions : une édition Famille et Petite entreprise, comprenant les outils Word, Excel, PowerPoint, Outlook et OneNote, une mouture Professionnelle (Word, Excel, PowerPoint, Outlook, Publisher, Access et OneNote) et Professionnelle Plus (Word, Excel, PowerPoint, Outlook, Publisher, Access, One Note, InfoPath, SharePoint Workspace, Communicator ).

A cela s’ajoutent deux versions d’Office 2010 qui n’ont pas encore fait l’objet de bêta publique, à savoir l’édition Standard, proposant Word, PowerPoint, Excel, Publicher et OneNote , ainsi que la version Famille et Etudiant (Word, Excel, PowerPoint, et OneNote).

Rappelons que pour encourager l’adoption rapide de sa prochaine suite bureautique, Microsoft mettra à disposition des utilisateurs, particuliers et professionnels, achetant un PC neuf une carte d’activation de la suite bureautique pré-payée.

A noter également que l’éditeur proposera gratuitement la suite basique Office Starter 2010, destinée à remplacer Works, et qui intègrera les applications Office Word Starter 2010 et Office Excel Starter 2010.
En outre, dans le cadre de sa stratégie Softwares+Services (SaaS), Microsoft portera les outils de sa suite bureautique sur Internet, via les Office Web Apps. Il s’agit de versions allégées des principaux outils de bureautique de Microsoft (Word, Excel, PowerPoint, OneNote).

Les Office Web Apps permettent à leurs utilisateurs de créer, d’éditer et de visualiser des documents avec la même interface et la même expérience utilisateur que sur un poste de travail.
Si la firme de Redmond n’a pas encore dévoilé sa grille de prix, elle a promis que les différentes éditions d’Office 2010 ne seront pas plus chères que celles d’Office 2007.


BizTalk Server 2009

BizTalk Server 2009 : Microsoft plaide pour l’optimisation des processus métier

A l’occasion de son Business Integration Road Show, Microsoft a fait le point sur ses offres middleware, comme BizTalk Server 2009, son serveur de gestion des processus métier, avec le témoignage de la Fnac à la clé.
Microsoft a profité ce 1er décembre de la tournée française de son Business Integration Road Show pour mettre sur le devant de la scène des clients et partenaires qui ont choisi d’utiliser ses offres middleware (BizTalk Server, Sharepoint, MySQL Server, Dynamics AX) pour automatiser et optimiser leurs processus métier.

L’éditeur américain a ainsi choisi de mettre en avant un composant important de sa plate-forme applicative, BizT
alk Server 2009, un serveur de gestion des processus métier dont les maîtres-mots sont “intégration” et “interopérabilité”.
“Biz Talk Server permet d’intégrer et de faire communiquer, grâce à des adaptateurs, les applications et logiciels de plusieurs éditeurs, comme Microsoft, IBM, Oracle ou SAP, pour les optimiser et les automatiser”, a précisé Sriram Balasubramanian, responsable R&D BizTalk Server pour Microsoft, lors de sa keynote.

Cette possibilité offerte par Microsoft d’intégrer et d’automatiser ses applications et ses données métiers apporte aux entreprises, en ces temps de crise, des bénéfices du côté de la productivité et du retour sur investissements quand “il faut faire plus avec moins tout en maximisant également la valeur des investissements existants”, précise Sriram Balasubramanian.

Vidéo: à propos du Roadshow, avec Eric Ortiz – chef de produit Microsoft

La Fnac veut capitaliser sur la communication entre ses différents systèmes logiciels

Microsoft BizTalk Server 2009, dont la R2 est prévue pour 2010, compte déjà plus de 10 000 utilisateurs dans le monde. Parmi eux, la firme de Redmond compte la Fnac, le célèbre distributeur de produits culturels et technologiques français, qui a fait appel à la SSII Logica pour opérer la bascule vers BizTalk Server 2009.

Nous possédions un EAI [Enterprise Application Integration- Intégration d’Applications d’Entreprise – NDLR ] vieux de 10 ans, eGate Sun Seebeyond. Nous n’avons pas fait évoluer cet outil et nous voulions au final le remplacer par BizTalk Server pour pouvoir communiquer avec tous les systèmes”, souligne Aurélie Gaffory, responsable du domaine back office et nouvelles technologies de la Fnac.

Les objectifs, en installant pour la première fois ce serveur de gestion des processus métier au sein du SI de la Fnac, étaient d’arriver à mettre en place des socles techniques, logiciels et méthodologiques.

Un premier test a été effectué avec la migration de 17 flux qur un total de 143 tout en surveillant de très près la mise en condition opérationnelle”, résume Aurélie Gaffory. “Le Système d’Information de la Fnac est hétérogène. Nous avions besoin de grandes palettes de connectivité “.

Bâtir une architecture centralisée au sein d’un SI hétérogène

En six mois (mars-octobre 2009), la Fnac est passé d’une architecture décentralisée (eGate) à une architecture centralisée (BizTalk Server) avec une absorption des flux. “Atout important pour la Fnac : le serveur de Microsoft nous a permis de nous orienter vers une gestion multi-pays via la fonction de routage de BizTalk”, a expliqué Michel Hubert, Architecte SOA MVP BizTalk pour Logica.

La Fnac a aussi fait le choix d’un environnement virtualisé du SI et de MySQL Server sous VMware, permettant ainsi d’accroître la disponibilité, la scalabilité et l’évolutivité des applications intégrées, pour notamment mieux gérer les pics de volumétrie, qui ont lieu durant la période des fêtes de Noël et les soldes.

Aujourd’hui, grâce à un meilleur suivi et à une meilleure exploitation des flux en production, la Fnac compte faire migrer en deux ans tous ses flux vers BizTalk Server. “Même si nous avons gardé un plan de retour en arrière avec eGate, nous n’avons pas encore eu besoin de nous en servir “, précise Saïd Kannich, chef de projet pour la Fnac.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur