Plateformes mobiles : Samsung fait Bada… boum !

Stratégies Channel

Et hop, un acteur de plus – mais pas le moindre – dans le domaine des plateformes mobiles. C’est un constructeur, en l’occurrence le coréen Samsung, qui s’y colle avec l’annonce d’une nouvelle plateforme ouverte baptisée « Bada ». Le credo de Samsung : faire émerger une « nouvelle génération » de portails d’applications permettant aux développeurs de touts poils de créer des applications mobiles, accessibles à un public plus large (comprenant celui des entreprises) depuis des milliers de terminaux estampillés Samsung.

Face à l’hégémonie d’Apple et de ses iPhones, celle des Blackberry de RIM, face la concurrence frontale de Nokia et celle des autres acteurs de la téléphonie mobile, confronté à l’arrivée de Windows Mobile 6.5, à la résistance de Symbian et aux ambitions gigantesques de l’Androïd de Google, Samsung avance un pion stratégique avec l’apparition de Bada. Un drôle de nom de marque pour ce qui constitue au sens du fabricant coréen « un tournant majeur dans la démocratisation des smartphones ».

Lancée réellement en décembre prochain, Bada doit ajouter une dimension supplémentaire, et complémentaire, à l’univers mobile de Samsung. Le but avoué ? Offrir « un océan d’applications » aux possesseurs et utilisateurs de smartphones de la marque. « Bada » veut en effet dire « Océan » en coréen et, outre la variété infinie d’applications destinées à apparaitre en son sein, le terme doit faire référence à la contribution active de Samsung à la diversité des systèmes d’exploitation dans le monde du mobile. Le fabricant explique ainsi que « Bada illustre non seulement l’attachement de la marque aux plateformes ouvertes, mais constitue aussi une source nouvelle de défis et d’opportunités pour les développeurs, et de convivialité pour les utilisateurs. Samsung Bada permettra également aux opérateurs de créer des plateformes de services uniques et différenciées, proposant à leurs abonnés une large gamme d’applications et de contenus Web. ».
L’arrivée de Bada ne signifie nullement pour autant l’abandon des OS déjà exploités (principalement Windows Mobile 6 et 6.5, ainsi qu’Androïd). Samsung indique en effet que Bada vient compléter l’offre Samsung en la matière.

Simple, stable et convivial

Côté développeurs, Bada garantit aux développeurs – dixit Samsung – un environnement d’une grande simplicité d’utilisation et stable. « De quoi s’imposer à leurs yeux comme l’une des plateformes les plus conviviales, en particulier dans le domaine des applications reposant sur des services Web. », précise la firme. Celle-ci indique que grâce au développement de Bada, elle sera du coup en mesure d’étendre sa gamme de smartphones aux différents segments du marché. Ce, à compter du 1er semestre 2010. 

« L’ouverture des plateformes mobiles de Samsung nous permettra d’offrir une expérience mobile riche sur un nombre croissant de smartphones », déclare Dr. Hosoo Lee, Directeur du Media Solution Center de Samsung Electronics, qui ajoute : « Bada constitue pour Samsung une nouvelle plateforme historique et emblématique, une source inégalée d’opportunités pour les développeurs, les opérateurs, et les utilisateurs de portables Samsung dans le monde entier ».

Le site Web officiel www.bada.com présente de nombreuses informations sur la nouvelle plateforme, sur les nouveaux produits lancés, sur le SDK ou encore sur les événements autour de Bada à ne pas manquer.