AT&T se lance dans le Cloud Computing « à la demande »

News Channel

“AT&T Synaptic Compute as a Service” est un nouveau service, dédié à des entreprises de toutes tailles, qui selon l’opérateur répond idéalement et de façon dynamique aux besoins informatiques des entreprises.

AT&T vient de porter sur les fonds baptismaux un nouveau service dénommé « AT&T Synaptic Compute as a Service » qui inaugure un Cloud Computing qualifié de « global et innovant » et conçu pour permettre aux entreprises de toutes dimensions d’augmenter « à la demande » leurs moyens
informatiques. 

Pour ce faire, AT&T s’appuie sur les technologies de VMware et Sun Microsystem. Le concept est d’offrir une solution de « libre-service » offrant aux entreprises de quoi accéder à des solutions informatiques, de façon fiable, via le réseau en nuage mondial sécurisé d’AT&T. Ce dernier explique que son nouveau service doit être à même de satisfaire rapidement des exigences variables en matière de puissance de traitement et à accroître la capacité disponible en fonction d’exigences ponctuelles. « Alors que les entreprises sont de plus en plus nombreuses à opter pour le Cloud Computing, la solution AT&T Synaptic Compute as a Service apporte une réponse aux DSI qui craignent de se sur-équiper ou de sous-investir pour faire face aux demandes des utilisateurs », commente Roman Pacewicz (photo), Senior Vice President, Strategy and Application Services, AT&T Business Solutions.

Paul Maritz, Président et CEO de VMware, explique de son côté qu’« AT&T permet aux entreprises d’étendre leur environnement informatique interne à un nuage informatique en s’appuyant sur ses points forts dans le domaine des réseaux mondiaux pour proposer des services en nuage compatibles avec les environnements virtuels VMware privés dont elles disposent. Nous sommes ravis que notre technologie soit associée à ce service, ainsi que de collaborer avec AT&T dans le cadre de notre initiative VMware vCloud, une initiative axée sur l’intégration et la connexion de nuages privés et publics qui utilise la plate-forme de virtualisation VMware vSphere et l’interface API VMware vCloud ».

En plus de VMware, AT&T collabore également étroitement avec Sun afin d’utiliser sa plateforme Open Cloud, son interface API Cloud, son architecture en nuage de référence et son expertise en conception dans le but de créer un environnement permettant aux développeurs de créer et déployer facilement des services à valeur ajoutée.  Ce que confirme Dave Douglas, le Senior Vice President dédié au Cloud Computing chez Sun Microsystems : « Sun s’engage à aider ses clients et partenaires à créer des nuages privés et publics ouverts et interopérables au meilleur coût », déclare. « L’association de l’excellence opérationnelle et réseau d’AT&T, de la plate-forme Open Cloud et des interfaces API en nuage de Sun constitue une offre révolutionnaire pour le Cloud Computing. Nous nous félicitons de collaborer avec AT&T pour proposer aux entreprises une offre hautement évolutive qui conjugue choix et flexibilité ».

L’opérateur précise qu’il dévoilera intégralement le service, sa tarification et son mode de fonctionnement propre au cours du quatrième trimestre 2009. Déployé aux États-Unis, le dit service sera accessible aux clients via le Web, indépendamment du lieu où ils se trouvent. Par la suite, AT&T envisage d’ajouter le service à certains centres de données Internet (IDC) en vue de répondre à la demande des clients du monde entier.

Ce qu’on sait de plus

Parmi les autres fonctionnalités attendues dans AT&T Synaptic Compute as a Service, on trouve un portail Web pour commander, provisionner et administrer la capacité des serveurs ou programmer les interfaces API, la possibilité de payer uniquement la capacité utilisée en recevant une facture mensuelle réglable éventuellement par carte bancaire, plusieurs options de stockage telles qu’une capacité de stockage sur disque pour le système d’exploitation de chaque serveur virtuel et l’espace nécessaire pour partager des fichiers entre serveurs virtuels, ainsi que la possibilité de se connecter au service de stockage AT&T Synaptic Storage as a Service, une assistance 24 heures sur 24 par les équipes de support technique d’AT&T, un accord de niveau de service (SLA) couvrant la disponibilité de la plate-forme en charge des serveurs virtuels du client et, last but not least, l’absence de frais d’inscription, ni d’engagement à long terme et pas plus de frais de résiliation.

AT&T se dit convaincu qu’au fil du temps, sa plateforme d’infrastructure accessible en tant que service (“infrastructure as a service”) permettra d’accélérer le déploiement d’applications générées par des développeurs travaillant dans le cadre de son nuage réseaux. En adoptant de façon unifiée le service, les entreprises pourront gérer leurs ressources informatiques d’un bout à l’autre de leur infrastructure, développer des applications à partir d’un emplacement et déplacer la charge de travail des applications au moment et à l’endroit où elles le souhaitent. Les clients pourront ainsi satisfaire leurs besoins de la même façon, que ce soit en interne au sein de leur propre centre informatique ou sur le nuage d’AT&T. 

Pour tout complément d’information sur la solution AT&T Synaptic Compute as a Service visitez le site www.synaptic.att.com.