Emplois IT : la série noire des licenciements massifs se poursuit

Stratégies Channel

EA, Microsoft, Adobe, Applied Materials…Ces quatre firmes, qui évoluent dans des univers IT différents, ont annoncé successivement des vastes plans de licenciements depuis le début du mois. Difficile dès lors de voir la sortie du tunnel en ce qui concerne les destructions d’emploi dans le monde des nouvelles technologies.

Alors que l’économie globale est censée redémarrer progressivement en 2010, les annonces de plans massifs de licenciements au sein des groupes IT se poursuivent. Dernière hécatombe en date : parallèlement au rachat de Playfish (jeux sur réseaux sociaux), Electronic Arts a annoncé lors de la publication de ses résultats financiers (onzième trimestre consécutif de perte) qu’il comptait se séparer de 1500 collaborateurs dans le monde (soit l’équivalent de 16,7% de son effectif monde). En septembre 2008, l’éditeur de jeux vidéo avait annoncé un premier plan de licenciements  de 1100 personnes (11% de son effectif à l’époque) et la fermeture de dix centres.

Dans le domaine des logiciels professionnels, les coupes nets d’effectifs se poursuivent. Ainsi, Adobe Systems (Photoshop, Acrobat) se déleste de 9% de son effectif (680 emplois supprimés dans le monde).

Microsoft n’est pas épargné : début novembre, la firme de Redmond a annoncé une tranche suppplémentaire de licenciements portant sur 800 postes. Sachant qu’elle avait annoncé en janvier dernier le premier plan de compression d’effectif de son histoire visant 5000 collaborateurs (5% de l’effectif).
Parallèlement, en pleine tourmente européenne dans sa fusion avec Oracle, Sun compte se séparer de 3000 employés.

Dans le domaine des semi-conducteurs, la situation n’est guère brillante non plus. Ainsi, le fabricant californien Applied Materials vient d’annoncer un plan de restructuration. Sur le volet social, la firme IT compte se supprimer de 10 à 12% de son effectif (soit une tranche visée de 1300 à 1500 collaborateurs).