SAP, Nokia et Giesecke & Devrient veulent sécuriser les produits dans les chaînes logistiques et ventes

Stratégies Channel

A travers une nouvelle société commune orientée lutte anti-contrefaçon , les trois groupes (mi-logiciels mi-télécoms) veulent protéger les produits de marque dans les chaînes de distribution.

SAP, Nokia et Giesecke & Devrient (G&D) vont créer une société commune baptisée Original1 qui proposera des produits d’authentification et des services anti-contrefaçon dans le monde.

Selon les premiers éléments fournis, Original1 sera opérationnel dès la fin de l’année. Son siège social se trouvera à Francfort (Allemagne). C’est Claudia Alsdorf, actuel Vice-Président en charge de SAP Research, qui dirigera cette nouvelle structure.

Original1 fournira un magasin tout-en-un pour les sociétés qui cherche des services de sécurité visant à endiguer la contrefaçon et sauvegarder la valeur de leurs marques”, déclare Claudia Alsdorf dans le communiqué de presse commun.

La répartition des tâches est connue : SAP apportera ses solutions logicielles orientées entreprise tandis que Nokia se chargera de fournir des technologies d’authentification sur terminaux mobiles.

Le constructeur finlandais de terminaux mobiles, leader mondial, avait commencé à travailler sur le sujet dès 2006 avec un programme dédié.

Quand au troisième instigateurs G&D qui a le profil d’un Gemalto en France (sécurisation des données numériques), il fournira des solutions de sécurité comprenant l’authentification, le chiffrement de bout-en-bout des flux d’information et des bases de données.

Original1 veut toucher les entreprises développant des chaînes logistiques et de ventes et souhaitant protéger leurs produits avec des étiquettes à puces intelligentes et sécurisées.

(Article initialement publié sur ITespresso.fr)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur