Le FTTO révolutionne les télécoms pour les entreprises

Stratégies Channel

Si la Fibre Optique n’est pas une nouveauté en soi, son utilisation pour répondre aux besoins des entreprises reste pour l’instant au stade embryonnaire. Pour faire le point, l’Info-Centre Completel revient sur l’une des innovations majeures de la décennie pour les télécommunications professionnelles : le FTTO (Fiber To The Office[1]).

Par Thierry Podolak, Directeur général de Completel
 
 
FTTH, FTTB, FTTO… FAISONS LE POINT
 
Annoncée il y a déjà deux ans par les opérateurs Grand public, la fibre optique poursuit son développement, l’objectif du gouvernement en la matière étant d’atteindre les 8 millions de prises en 2012. Côté abonnements déjà actifs, une étude de l’ARCEP dénombrait 170 000 abonnés à la fibre fin 2008 (dont 120 000 pour Numericable, chiffre aujourd’hui porté à plus de 150.000.
 
Une part encore minoritaire du grand public a donc peu à peu découvert de nouveaux usages (TV HD, VOD, 100 Mega, etc.). Ainsi, des termes comme FTTH, FTTB, et NRO ont peu à peu remplacé ADSL et DSLAM.
 
Pour mémoire, le FTTH, abréviation de Fiber To The Home (fibre jusqu’au foyer) promet d’apporter la fibre directement dans l’appartement. De son côté le FTTB est l’acronyme du terme anglais Fiber To The Building (fibre jusqu’au pied d’immeuble ou fibre jusqu’au bâtiment) ; il permet à des opérateurs comme Comcast aux USA, NTT au Japon ou Numericable en France de déployer la fibre en horizontal (sous les trottoirs). Les abonnés sont ensuite connectés, en vertical (dans les colonnes montantes à l’intérieur des bâtiments), grâce au câble coaxial. En Europe, cette technologie représente aujourd’hui près d’un déploiement sur deux (47%)[2].
 
Si le débat et les notions associées sont bien présentes en ce qui concerne les offres et les usages grand public, du côté des Entreprises, par contre, la fibre se fait plus discrète. Pourtant, dans ce domaine, la révolution n’est pas pour demain, elle a commencé dès 1998 avec l’utilisation effective d’une technologie dont Completel est le précurseur en France : le FTTO (Fiber To The Office).
 
Pour Completel, le FTTO c’est tout simplement le raccordement par l’opérateur, avec sa propre fibre, d’un ou plusieurs sites de entreprise. Ici, pas de débats sur les choix technologique ou la mutualisation. La fibre arrive directement chez l’entreprise concernée pour y délivrer les services les plus élaborés et les solutions de pointe. En effet, si le câble coaxial permet d’offrir le très haut débit plus rapidement dans l’habitat, l’écrasante majorité des locaux professionnels n’est pas reliée à cette infrastructure.
 
Selon les dernières études menées par les observateurs, le marché du FTTO est estimé aujourd’hui à environ 20 000 liaisons fibre vers des sites entreprise tous opérateurs confondus. Completel, leader en la matière, a déjà raccordé plus de 5500 entreprises en FTTO. Les autres acteurs connus des télécoms B2B et quelques Délégations de Service Public se partagent globalement le reste des liaisons de ce type sur le territoire Français.
 
 
Annexe: COMMENT FAIRE FACE A DES USAGES DE PLUS EN PLUS GOURMANDS POUR LES ENTREPRISES ?
 
Loin d’être un élément superflu, le FTTO apporte un débit considérable permettant de supporter tous les usages et applications générant des besoins en bande passante toujours plus importants.
 
Selon les estimations concordantes des experts, le débit moyen nécessaire pour les entreprises devrait doubler à l’horizon 2012, atteignant alors 50 Mb/s en crête et 8 Mb/s en moyenne.

 

Ainsi, dans moins de 4 ans, les trois quarts des entreprises devraient avoir besoin d’un accès supérieur à 10 Mb/s. Cette demande de débits correspond à des besoins nouveaux et de toutes natures. Pour n’en citer que quelques uns, voici trois grands facteurs qui provoqueront, dans les toutes prochaines années, une augmentation des besoins en matière de télécommunication.
 
 
1         Des usages traditionnels toujours plus gourmands
 
Au début des années 2000, les entreprises avaient besoin d’un simple accès Internet permettant d’envoyer et de recevoir des mails textes ou encore de consulter de l’information sur le Web naissant.
 
En quelques années seulement, les usages se sont accrus, nécessitant des débits de plus en plus importants. Aujourd’hui, le nombre de mails échangés est plus nombreux chaque année et la taille des pièces jointes ne cesse d’augmenter. Par ailleurs, les applications métiers et bureautiques s’externalisent désormais sur l’Internet : le développement des outils de la suite Office de Microsoft ou encore de la suite Google en « Software as a Service » (SAAS) permet de fournir des services par le biais du Web et non plus dans le cadre d’une application de bureau.
 
Trois tendances sont à l’œuvre :
 
1.      La transformation interne de l’entreprise : les applications internes sur-sollicitent les réseaux privés des entreprises et administrations multisites, en liaison avec la centralisation des architectures informatiques (messagerie, partage de fichier, sauvegarde, ERP, ToIP etc…)
 
2.      La digitalisation des supports : l’ensemble des contenus (images, dossiers, videos) sont dorénavant échangeables et échangés par messagerie, FTP, etc.
 
3.      La dépendance accrue à l’internet : il devien « le » réseau d’échange avec l’extérieur (transport des emails, externalisation des applications, SAAS, etc…)
 
Concrètement, plusieurs secteurs requièrent une augmentation massive des débits pour le transfert de document :
–          Les établissements de santé pour le partage de l’imagerie Médicale et des dossiers Médicaux.
–          Les imprimeries, la presse ou encore les agences de communication travaillant sur des fichiers graphiques extrêmement lourds.
–          Toutes les entreprises qui échangent quotidiennement des mails dont les pièces attachées sont de plus en plus importantes et notamment les bureaux d’études, architectes, ingénieurs, etc.
 
2         De nouveaux usages des réseaux :
 
Le FTTO offre également aux entreprises de nouveaux usages innovants. La visioconférence par exemple se démocratise grâce à la fibre. Elle permet de réunir des collaborateurs dispersés sur plusieurs sites, sans surcouts de transport ou d’hébergement et en répondant aux nouvelles exigences environnementales. La Téléprésence permet par ailleurs des économies indirectes comme le gain de temps ou l’amélioration de la réactivité. Des systèmes de Téléprésence qui nécessitent entre 9 et 12 Mbits/s pour être parfaitement fluides et efficaces font leur apparition sur le marché.
 
Seul le FTTO peut proposer un débit suffisant pour une utilisation régulière de la visioconférence, avec une qualité de son et d’image inégalée.
 
Parmi ces nouveaux usages, il faut aussi citer la vidéosurveillance, le montage vidéo à distance, la diffusion de télévision de publicité via le réseau.
 
3         Le besoin de sécuriser son activité
 
Enfin, les entreprises sont de plus en plus dépendantes de leurs Systèmes d’Information et ne peuvent donc pas se permettre l’arrêt des communications ou la perte de données. Le FTTO permet de d’offrir des solutions de sécurisation et d’externalisation des données ou des plateformes. Recopier (en préventif) ou rapatrier (en cas de perte) une base de données clients classique d’une entreprise moyenne entre deux plateformes peut prendre jusqu’à plusieurs heures sur un accès en technologie DSL. Elle ne prendra que quelques minutes grâce à une solution FTTO.
 
La sécurité des données passera donc
inévitablement par des solutions de Backup et de synchronisation de bases de données, de réplication de plateformes ou encore d’implémentation de Plan de Reprise ou de Continuité d’Activité. Leur raccordement en FTTO est indispensable. Ces enjeux ont une acuité particulière en cette période de prévention d’épisode pandémique, avec les offres Nomade PCA ou Accueil Déporté présentées par Completel.
 
Seule la Fibre Optique pourra absorber cette croissance des besoins.Le raccordement FTTO est donc l’avenir pour les entreprises. Sont-elles suffisamment bien informées de cette révolution disponible dès aujourd’hui ?
 
Démocratiser le FTTO, une nécessité pour la compétitivité des entreprises françaises

Conscient de l’importance de cette technologie pour la vitalité des entreprises françaises, Completel veut contribuer à démocratiser le FTTO et attirer régulièrement l’attention son déploiement réel en France. Completel mettra donc régulièrement à jour ses propres données sur le marché global du FTTO.
 
Aujourd’hui, Completel propose ses raccordements FTTO sur 30 agglomérations (équivalant à plus de 500 communes) et prévoit un programme d’extension à 50 agglomérations sur les 2 ans à venir, créant ainsi le plus grand réseau de fibre optique métropolitaine[3] dédié aux entreprises.
 
En avance sur les débats qui animent le monde des télécoms sur le sujet de la fibre pour les particuliers, Completel a su créer, en moins de 10 ans, le premier réseau FTTO français. Soucieux de la compétitivité de l’économie et des territoires, l’opérateur souhaite contribuer à la diffusion de cette technologie de pointe et offre des engagements forts de qualité de service pour accompagner tous les jours les entreprises dans leurs nouveaux besoins de services et de débits.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur