Interview vidéo : Pierre Patuel, co-fondateur et Responsable Développement & Stratégie de DPii

Stratégies Channel

DPii Telecom et Services (DPii) est depuis 1986 un éditeur de logiciels et prestataire de services de télécommunications à forte valeur ajoutée. Il édite en particulier Spamicid, un logiciel anti-spam innovant distribué en SaaS (Software as a Service), ainsi que DPii EDC, une solution de délocalisation et dématérialisation sécurisée des courriers. Nous avons rencontré il y a quelques semaines son co-fondateur et responsable du développement et de la stratégie, Pierre Patuel.

Lancée en mai 2009, Spamicid est comme son nom l’indique un logiciel qui lutte contre cette horreur quotidienne qu’est le spam et tout autre forme de messages indus. Il garantit à l’utilisateur la réception de l’ensemble des messages des contacts sollicités, tout en assurant le refus de l’intégralité des spams et communications des contacts non sollicités. Axée sur le principe des listes blanches, Spamicid fonctionne en amont du serveur de messagerie client et permet ainsi de soulager le réseau et la messagerie du client.  Commercialisé en mode SaaS, le produit est selon Pierre Patuel d’une efficacité redoutable, capable qu’il est de traiter jusqu’à 6 000 spams par heure et par client de messagerie.

Mais les innovations de DPii, dont nous avons pu interroger en vidéo le fondateur et Responsable du Développement et de la stratégie, ne s’arrêtent pas là. Il a également à son catalogue, une solution intéressante de délocalisation et dématérialisation sécurisée de courrier, baptisée DPii EDC. Disponible en mode SaaS, elle assure le transfert et l’impression de courriers via les serveurs protégés et sécurisés de DPii. La solution permet notamment de réaliser d’importantes économies de coûts d’envoi, comprises entre 30% et 80%, en proposant une alternative rapide et fiable aux envois postaux. Cet autre produit de DPii s’adresse essentiellement aux PME. Ce prix comprend notamment la mise à disposition d’un serveur dédié (virtualisé) équipé de l’anti-virus NOD32 d’Eset. Un candidat s’étant montré intéressé, le produit devrait être commercialisé en marque blanche dès la rentrée.

Première partie de l’interview vidéo

Podcast MP3

Deuxième partie de l’interview vidéo

Podcast MP3


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur