Ce matin, un Mindscape a sauvé un lapin…

Stratégies Channel

Placé depuis 4 mois en redressement judiciaire, la société Violet, conceptrice et distributrice du fameux lapin communiquant aux grandes oreilles Nabaztag (« lapin » en arménien, le charismatique patron de Violet et son créateur étant Rafi Haladjian), va continuer de vivre. Le Tribunal de Commerce de Paris a en effet choisi l’éditeur Mindscape (un spécialiste des jeux vidéo et autrefois des logiciels pratiques) pour reprendre la société.

Un lapin qui respire… après avoir beaucoup communiqué et tout autant buzzé. Il ne finira pas en civet, Violet créée en 2003 par Olivier Mével et Rafi Haladjian s’est trouvée un repreneur. Placée en redressement judiciaire le 30 juin dernier, la start-up française va être reprise par l’éditeur français de jeux vidéo Mindscape. C’est ce que vient de décider le Tribunal de Commerce de Paris.
Selon le quotidien Les Echos, la trésorerie nette de Mindscape – dont le directoire est présidé par Jean-Pierre Nordmann – s’élevait à 8,59 millions d’euros à la fin juin 2009.

Une victoire pour la société au nez et à la barbe de deux concurrents sur le dossier, le groupe TXCOM, premier constructeur européen spécialisé dans les terminaux radio-fréquence et un groupe de trois salariés de la jeune pousse française qui avait mis sur pied un projet de RES.

Lancé en 2005, le Nabaztag reste le grand succès de Violet, qui fabrique aussi la lampe DAL par exemple. En se connectant à la borne Wifi ou à la Box de son domicile, le lapin communicant est capable de fournir un large panel de services en temps réel en s’appuyant sur le foisonnement du NET : lecture d’e-mails, présentation de la météo, diffusion de morceaux de musique, etc.

Mais en dépit du succès commercial du lapin magique, les comptes de Violet n’ont cessé de se dégrader. Employant quinze salariés, le chiffre d’affaires était en effet passé de 3,17 millions d’euros à la fin 2007 à 2,2 millions d’euros en 2008. Et une diversification semblait complexe. On ignore pour l’instant ce que Mindscape va faire de cette société et notamment si elle va poursuivre le travail de Rafi Haladjian dans le domaine, qui reste très prometteur, des objets communicants !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur