Windows 7 : Microsoft dans les starting-blocks

News Channel

Plus que quelques heures… Le compte à rebours s’affichant sur grand écran à l’entrée du nouveau siège de Microsoft à Issy Les Moulineaux va bientôt passer au zéro… Microsoft est en effet fin prêt à lancer publiquement son OS Windows 7, ce jeudi 22 octobre. De quoi faire définitivement oublier le controversé Vista. L’éditeur a à cœur de ne pas décevoir le grand public et les entreprises.

L’espoir de Microsoft, à la veille de la sortie de Windows 7, le 22 octobre prochain ? Faire oublier les errements de Windows Vista à ses clients, tant aux particuliers qu’aux professionnels, et renforcer le basculement des parcs de PC vers ce nouvel OS dans les prochaines semaines.

Windows 7 sera disponible en six éditions, vendues de 199 euros (Edition Familiale Premium) à 309 euros pour la version professionnelle, et 319 euros pour la version Intégrale. A noter que Microsoft commercialisera également un Pack Familial contenant Windows 7 Familiale Premium à installer sur trois postes, pour 149,99 euros la boîte. Trois types de mises à niveau entre les différentes versions de Windows 7 seront également mis à la disposition des consommateurs.

Ces derniers mois, l’éditeur a mis au point une grosse campagne de tests de Windows 7 auprès de 8 millions de bêta-testeurs. Les abonnés des programmes MSDN et TechNet ont pu évaluer cet été la Realease Candidate et la RTM (Release To Manufacturing), l’étape ultime avant la commercialisation du nouveau système d’exploitation. Aujourd’hui, Microsoft est enfin prêt à lancer un OS “stable, performant et sécurisé”.

Hasta la vista Vista, 7 ans de bonheur avec Windows 7 ?

Microsoft a connu un bonheur sans guère de nuage avec Windows XP, dont la SP1 et l’édition Media Center ont été lancées en septembre 2002, soit 7 ans ! La firme de Redmond espère rééditer cet exploit avec Windows 7 et oublier le si décevant Vista…

C’est un vrai pari sur l’avenir qu’à engagé Microsoft. Un Microsoft qui, au fil des mois, n’a cessé de se déclarer “enthousiaste et optimiste”. Et qui n’a été contredit ni par la presse spécialisée dans sa grande majorité ni par les bêta-testeurs de tous poils qui ont jugé le nouvel OS bien né… Comme on dit d’une Formule 1 promise aux succès sur les circuits… 

La firme de Redmond souhaite notamment séduire le monde de l’entreprise et les DSI. Pour engendrer une migration de masse de XP/Vista vers Windows 7,  Microsoft met en avant les gains de productivité et un niveau de sécurité renforcé apportés par son nouvel système d’exploitation…

Plusieurs entreprises déploraient notamment un sérieux manque de compatibilité de leurs applications Windows XP sous Vista. Afin d’assurer au maximum la compatibilité de ces applications, l’éditeur a mis à la disposition des professionnels un site Internet, baptisé Windows 7 Applications et Compatibilité. Il offre aux partenaires logiciels et aux utilisateurs de partager leurs expériences concernant la compatibilité des applications avec le nouveau système. En outre, on en a déjà parlé dans ces colonnes, l’arme de séduction massive est présente au cœur même du nouvel OS : le XP Mode très rarement pris en défaut !

Gartner fait la fine bouche…

Toutefois, la mise à jour du parc informatique pourrait quelque peu se faire un peu attendre. Selon le cabinet d’études Gartner, les entreprises pourraient vouloir obtenir les premiers retours des utilisateurs avant d’opérer une bascule franche et massive de Windows XP/Vista vers Windows 7.

Du reste, le cabinet Gartner recommande d’attendre fin 2010 ou début 2011 pour effectuer complètement cette bascule. Une attente permettant aux organisations de bénéficier d’emblée du premier service pack (SP) estampillé Windows 7, qui corrigera les premiers ratés sous forme de correctifs et de mises à jour.

Fin 2012, les éventuelles incompatibilités entre des applications XP et Windows 7 devraient être intégralement résolues, ce qui ouvrira en grand le déploiement généralisé, et plus serein, du nouvel OS sur tous les postes. Si tout va bien, rendez-vous en 2016 pour le successeur de Windows 7… Pas dit que ce soit vraiment l’intention de Microsoft d’attendre aussi longtemps que n’a duré l’omniprésence des différentes déclinaisons de XP sur les ordinateurs de la planète !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur