Sandisk livre les premières cartes mémoires à base de Flash Nand 64 Gb X4

Stratégies Channel

Présentée comme une véritable révolution, la technologie X4 combine un contrôleur intégrant de puissants algorithmes propriétaires et une puce Flash présentant une capacité monolithique de 64 Gigabit, soit la plus importante jamais atteinte ! La livraison en volume des cartes SDHC et Memory Stick PRO exploitant cette technologie vient de débuter.

SanDisk vient de démarrer ses livraisons de cartes mémoires Flash reposant sur la nouvelle technologie X4 que la firme a développé. Celle-ci a pour principe de stocker quatre bits de données dans chaque cellule mémoire, soit deux fois plus que les puces mémoires multi-niveaux conventionnelles (MLC) NAND à 2 bits par cellule.  Gravées en 43 nm, ces puces Flash NAND 64 Gb offrent la densité la plus importante jamais obtenue sur une puce monolithique.  Et selon SanDisk, il s’agit-là des premières puces de ce genre à entrer en production… et en commercialisation, puisque le fabricant américain a lancé d’ores et déjà deux séries de cartes Flash en technologie X4 : soit une SDHC de 8 et 16 Go et une Memory Stick PRO Duo de 8 Go et 16 Go.

Sanjay Mehrotra, Président et CEO de SanDisk (photo), explique : « Le développement et la commercialisation de la technologie X4 constitue une avancée importante dans le secteur du stockage sur mémoire Flash ». Il ajoute : « Notre objectif avec  la technologie X4 est non seulement d’obtenir une réduction des coûts inhérents à la technologie 4 bits par cellule, mais également de répondre aux critères de fiabilité et de performances des cartes standard exploitant la technologie NAND MLC. Nos équipes de concepteurs et d’ingénieurs se sont appuyées sur l’expérience acquise dans le développement de puces Flash haute vitesse stockant 2 et 3 bits par cellule, et ont collaboré étroitement avec nos partenaires pour mettre au point de puissants algorithmes de correction d’erreur garantissant le niveau de fiabilité requis. Cet effort de recherche s’est poursuivi sur plusieurs années, aboutissant à de nouveaux brevets et à un vaste savoir-faire. SanDisk démontre ainsi une fois de plus son esprit d’innovation et participe à étendre l’utilisation des mémoires Flash dans les applications Grand Public, que ce soit pour le stockage de fichiers (musique, vidéo, photos, jeux, etc…) ou les nombreuses applications développées par d’autres sociétés. »

Joseph Unsworth, Research Director chez Gartner, commente cette novation : « La commercialisation de puces stockant 4 bits par cellule constitue une évolution nécessaire du secteur. L’arrivée de cette technologie dans les produits à destination du Grand Public permet une réduction des coûts dans l’industrie des cartes mémoire Flash, où le stockage de 2 bits par cellule est considéré comme un standard. Le marché des puces NAND reste marqué par un rythme élevé d’innovation et l’adoption de cette technologie sera déterminante pour rester compétitif. »

La R&D file à grande allure…

Expliquant qu’il a fait partie, dès 1988, des pionniers du stockage amovible sur carte mémoire Flash, SanDisk n’abandonne pas pour autant la recherche sur les puces mémoire multi-niveaux conventionnelles (MLC) ainsi que sur les contrôleurs mémoire, avec notamment le développement des technologies de stockage en 2, 3 et 4 bits par cellule et 3D.

La firme précise que l’université de Tel-Aviv (TAU) a contribué de manière significative au développement des algorithmes de correction d’erreur et de traitement du signal numérique intégrés à la technologie X4 et concédés sous licence exclusive à SanDisk par la société Ramot de la Tel Aviv University Ltd., organisme de transfert de technologie de l’université. « SanDisk a consacré cinq années au développement de la technologie X4 et le résultat obtenu est l’aboutissement des efforts conjoints de toutes les parties impliquées dans le projet », déclare le Dr. Ze’ev Weinfeld, PDG de Ramot. « Nous avons mis au point l’approche initiale et SanDisk a fait fructifier celle-ci en développant le contrôleur mémoire X4 et en l’adaptant à ses puces X4 64 Gigabits gravées en 43 nm, permettant ainsi la commercialisation de produits reposant sur la technologie X4. C’est la parfaite illustration des bénéfices que les entreprises peuvent retirer d’une coopération avec l’université de Tel-Aviv, en s’appuyant sur le talent et l’expérience de nos équipes. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur