Le marché de l’impression dégringole selon Gartner

Stratégies Channel

Pas de jaloux, enfin si l’on peut dire… Après les PC et les serveurs, c’est au tour du secteur de l’impression personnelle de subir une baisse importante de son activité au sein de la zone EMEA. C’est en tous ce qu’a constaté le cabinet d’études Gartner quand il s’est penché sur les ventes d’imprimantes, de multifonctions et de copieurs au cours du 1er semestre 2009 dans cette zone géographique. Au global, ce marché est tombé sous les 18 millions d’unités vendues, contre près de 23,8 au cours du premier semestre 2008. Une chute vertigineuse, supérieure à 24 % !  Pire, Le Gartner ne prévoit pas d’embellie au cours du second semestre, au mieux le marché fera-t-il là aussi -24%. Au pire : il pourrait tutoyer les – 30% !

-24,4%. Ce n’est pas la baisse des prix constatée dans la restauration suite à la baisse de la TVA… Loin s’en faut ! Et c’est encore moins drôle que cela : c’est la performance enregistrée par le Gartner sur le marché EMEA de l’impression et des copieurs durant le 1er semestre 2009 ! Ainsi, au total, ce sont un peu moins de 18 millions d’unités (17,97 millions pour être précis) qui ont trouvé preneur au cours de la période, contre presque 24 millions (23,79 millions) douze mois plus tôt !

Au petit jeu de « qui gagne et qui perd ? », Personne ne peut assurément se réjouir de ces ventes. Si l’américain Hewlett-Packard reste leader avec 40,5% de parts de marché, les japonais le suivent d’assez loin (Canon avec 16,1%, Epson avec 14,4% et Brother avec 7,6%), idem pour le coréen Samsung  avec 7,4% de PDM. Mais les deux leaders du marché perdent respectivement 31,5 % et 25,8 % de leurs ventes, Epson modère pour sa part la chute à moins de 17% (-16,3%, tandis que les deux derniers du Top 5 connaissent aussi des baisses, mais moins fortes : – 8,4 % pour Brother et – 6,2 % pour Samsung.  

Quelle explication ?

Pour le Gartner, l’explication tient en un mot : « récession ».  Son analyste Tosh Prabhakar soutient ainsi que « L’impact de la récession mondiale a été préjudiciable pour les consommateurs, les entreprises et les fournisseurs. Les banques […] continuent de limiter les crédits pour investir dans de nouveaux équipements. Avec des budgets réduits, les entreprises ne peuvent investir dans de nouveaux matériels et continuent leur activité avec l’existant, ce qui a pour résultat d’entraver les ventes et limiter les revenus des fournisseurs de solutions d’impression. » Un constat qui corrobore les propos de tous les constructeurs depuis quelques mois…

Noire comme l’encre

Pourtant ni l’analyste de Gartner, ni les fabricants ne peuvent aisément justifier pourquoi ce secteur de l’impression et des copieurs serait plus impacté que les autres secteurs IT. D’autant que la situation ne devrait pas s’éclaircir de sitôt : Tosh Prabhakar prédit même un maintien voire une accentuation de la tendance à la baisse sur le second semestre : « Nous voyons le marché continuer sur le deuxième semestre à enregistrer une baisse à deux chiffres, et dans le pire des scénarii envisagés, celle-ci pourrait atteindre 30 % ».

Seul point positif susceptible de remettre un  peu de baume au cœur du marché : la chute des ventes d’imprimantes et copieurs entraîne parallèlement le développement d’applications de gestion de l’impression : « Comme les ventes matérielles déclinent, on constate une reprise des logiciels de gestion de documents et de capacité de services pour aider les entreprises à réduire et mieux gérer leurs coûts. », conclut ainsi l’analyste de Gartner.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur