Ingram Micro condamné pour bourrage de canal

Stratégies Channel

Le grossiste américain Ingram Micro a été condamné par la SEC à une amende de 15 millions de dollars pour avoir aidé McAfee à gonfler artificiellement son chiffre d’affaires par bourrage de canal (channel stuffing), au plus fort de la bulle Internet (entre 1998 et 2000).

A cette époque, McAfee avait modifié ses règles comptables pour passer en sales-in (vente aux distributeurs) plutôt qu’en sales-out (vente aux clients finaux). Ingram avait alors bénéficié, dans le cadre d’un accord non écrit avec le fournisseur en produits de sécurité, de remises et autres rabais très favorables ainsi que du droit de retourner les invendus au fournisseur. Ceci l’avait amené à surévaluer ses revenus de 622 millions de dollars, et à sous-estimer ses pertes de 353 millions de dollars. A la même époque, Ingram avait passé son stock de produits McAfee de 8 à 22 semaines, et conservait le bénéfice des remises accordées par l’éditeur, même si les produits lui étaient retournés. McAfee avait été condamné en 2006 dans cette même affaire par la SEC à une amende de 50 millions de dollars. Dans son communiqué officiel, Ingram se félicite simplement du fait que cette affaire ait enfin trouvé une issue.