Les constructeurs attaqués pour vente liée en Russie

Stratégies Channel

On croit toujours que le marché russe est sans foi ni loi. Or, depuis quelques années, il n’en est plus rien et, sur certains points, la Russie pourrait presque donner des leçons au reste de l’Europe. Ainsi, selon notre confrère russe CRN, le service fédéral de lutte contre les monopoles est en train de s’attaquer à six constructeurs de portables, pour infraction à la législation antitrust locale.

Les constructeurs visés sont Acer, Asustek, Dell, HP, Sony et Toshiba, qui livrent l’ensemble de leurs portables avec Windows, sans possibilité de remboursement pour le client final qui ne souhaiterait pas de cet OS en accord avec le CLUF (Contrat de Licence de l’Utilisateur Final) de Microsoft. Appelé comme témoin, Microsoft a bel et bien rappelé qu’il n’y avait pour les constructeurs aucune obligation de livrer leurs portables avec ses OS. Mieux : Microsoft propose à ses clients OEM de les aider à simplifier leurs procédures de retour. Alors, la Russie à la pointe de la lutte contre la vente liée ? Ce mouvement se comprend en fait mieux quand on sait que l’Etat russe souhaite réduire ses liens avec les éditeurs américains, en développant sa propre version d’un système d’exploitation libre, basé sur la distribution Linux Fedora…